AccueilAccueil  FAQFAQ  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
N'oubliez pas d'aller lire le Contexte. Des joueurs d'Arrancars sont activement recherchés. Merci de votre inscription et bon jeu. - Le Staff.

Partagez | 
 

 Les opposés se déchainent

Aller en bas 
AuteurMessage
Kuchiki Kaguya
Admin/Vice Capitaine de la 6 ème Division
Admin/Vice Capitaine de la 6 ème Division
avatar

Messages : 253
Date d'inscription : 03/07/2008

Feuille de personnage
Niveau:
28/50  (28/50)
Lettre: C
Expérience:
0/300  (0/300)

MessageSujet: Les opposés se déchainent   Mer 22 Juil - 0:08

Cette sensation bizarre qu'il venait de ressentir à l'instant, comme si le monde autour de lui allait s'effondrer. Il y'a quelques instant, il était rassuré, le capitaine Hitsugaya venait d'arriver accompagné du lieutenant Matsumoto. Pour la première fois depuis leur arrivée dans le Hueco Mundo, ils pouvaient se sentir un peu plus en sécurité, même si autour d'eux des centaines de Menos Grande mourraient d'envie de les engloutir. Pourtant à ce moment là, à cet instant présent Kaguya ressentait comme un sentiment d'angoisse, son corps frémissant, son esprit en ébullition et chacun de ses sens s'étaient alertés. Dans son esprit, il sentait même son Hollow intérieur vibrer... Mais pourquoi donc ? Pourquoi est ce qu'il réagissait comme ça ?

Tout à coup un Menos Grande lança un Cero sur le jeune Kuchiki qui esquiva adroitement. Il leva son zanpakuto, puis vint percuter le masque de celui ci alors qu'il préparait un nouveau Cero. Kaguya s'immobilisa à nouveau, cette sensation qu'il avait ressentit plus tôt s'intensifia de nouveau. Quelque chose approchait, un Arrancar ? Ulquiorra ? AIZEN ?! Non c'était impossible, pourquoi se déplacerait t_il pour un simple groupe de shinigami égaré ? Avec un peu de réflexion il était impossible que l'ennmie de la Soul Society vienne s'aventurer ici, ça serait une perte de temps d'autant plus qu'ils avaient déjà assez de problème comme ça.

Une voix de femme résonna derrière Kaguya. Une voix douce et mélodieuse, envoûtante. Intrigué il se retourna et aperçut une jeune femme d'à peu prêt son age physiquement, sa beauté était si ... Indescriptible. Ce n'était pas humain, non et en se concentrant elle dégageait un reiatsu impressionant. Etrangement elle lui rappela Ulquiorra, son aura meurtrière était bien pire que lui ... Effrayant, derrière cette beauté sans pareil se cachait le pire des monstres. Un Arrancar dont la puissance était non négligeable. A première vu elle était au moins aussi puissante qu'un capitaine, chose qui fit frissonner le jeune Kuchiki. Comme un être aussi merveilleux peut t_il être aussi abjecte et puissant.

Kaguya se ressaisit, en tout premier lieu il avait été séduit pas son charme, puis effrayé mais il ne devait pas laisser place aux émotions. Il devait faire comme lui avait apprit son père, ne jamais montrer ce que l'on ressent, ne jamais se rabaisser à un ennemi et se battre avant tout pour protéger quelque chose et non pas pour rien. Byakuya lui se protéger pour faire respecter les lois, Kaguya lui simplement pour protéger ses amis. Malheureusement aujourd'hui il ne pourrait pas, il n'était pas assez puissant. Si il y'avait bien une personne qui pouvait le battre aujourd'hui, c'était bien le capitaine Hitsugaya, Momo la mère de Kuréno. Il s'apprêtait à se retourner pour aller la chercher quand il fut arrêter par une sorte de champ de force.

A ce moment là un mal de crâne s'empara de lui, son Hollow lui parlait et il venait pendant un instant de prendre le contrôle. Celui ci tourna la tête de Kaguya vers le haut... Il aperçut un Hollow, de forme bizarre. Il était triangulaire, un triangle Equilatérale pour être exacte. Celui ci semblait dégager par l'un de ses coin un champ de force qui recouvrait l'étrange femme venant d'apparaitre et Kaguya. "Merde" se dit t_il, il était enfermé, seul face à l'ennemie ... Il ne pouvait pas s'échapper, il allait être obliger de se battre. Mais contre un tel ennemie, le résultat était évident, il ne gagnerait pas. Il serra son zanpakuto dans sa main gauche et fixa l'Arrancar. Avec cet air, il ressemblait trait pour trait à son père, un air supérieur, un regard arrogant ... Un noble.

"Papa ... Je ne te ferai pas honte, je vais suivre tes conseils. Vivre ou mourir, quitte à choisir je préfère vivre."

_ Dis moi ... Que compte tu faire en m'enfermant ici seul avec toi ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bleach-after-futur.forums-actifs.net
Aika Yuudachi

avatar

Messages : 9
Date d'inscription : 31/05/2009
Age : 26

Feuille de personnage
Niveau:
36/50  (36/50)
Lettre: C
Expérience:
0/300  (0/300)

MessageSujet: Re: Les opposés se déchainent   Mer 22 Juil - 13:48

On joue?… ~♥

-------------------


L’autan vint agresser ma peau délicate, fit onduler ma crinière soyeuse, faisant frémir mon uniforme d’arrancar. J’adressais un sourire charmeur à ma nouvelle proie quand il finit par m‘apercevoir. Je fit une moue, remarquant sa réaction.

*huuummmm…~… C’est toujours la même réaction! Je les subjugue! Pas un seul pour me tenir tête…*

Mais je ne pouvais nier que cela m’amusais. D’autant plus qu’il s’agissait d’un gamin…
J’observais toujours aussi attentivement mon nouveau jouet, sans bouger d’un millimètre. Mon regard suivait chaque mouvement du jeune shinigami, je le scrutais comme un félin féroce observerait un gibier prit au piège, mais qui résistait jusqu’à la fin.
Certaines fraccion d’autres espada me l’avaient reproché, eux préférait en finir au plus vite avec leur ennemie, alors que moi, depuis le début, je ne faisait qu’éterniser mes combat. Mais comprenez moi… Rare son les occasion de se battre pour la tercera espada. Aucune mission ne m’a été confié depuis un siècle, et discuter avec Aizen et Gin ne m’enchantais guère. De plus, j’ignorais à ce moment si m’occuper de ce jeune shinigami était contraire au ordres…

Autant faire cela en douce, chéri…~♥ pensais je en lançant un regard suggestif à ma trouvaille.


Soudain, je fus subjuguée par ma propre proie. Suivit d’un ce qui me semblait être une migraine, son visage changea.

« Qu’est-ce que… »

Il me sembla me retrouver devant une tout autre personne, cette fois ci, une personne qui me ressemblait, quelque chose de mauvais et vil qui prenait le dessus sur ce petit être chétif et attendrissant.
Je relevais la tête, fronçant les sourcils.
Ce ne fut qu’éphémère…
Un silence pesant envahit mes pensées. Serrant la mâchoire, j’observais ce qui allait ce passer. Rien. Le gamin observa son environnement puis me lança un regard plein d’audace. Mon sourire séducteur revint. IL avait remarqué ce qui l’empêcherait de me fuir.

« Oooh?... Qu'elle expression arrogante sur ce visage attendrissant... » Soupirais je en enroulant une mèche de cheveux autour de mon index. « Qui a t-il?... »

Je me penchais en avant, satisfaite qu’il daigne enfin me faire entendre sa voix.

_ Dis moi ... Que compte tu faire en m'enfermant ici seul avec toi ?

A ces mots, je m’allongeais sur le dos en m’étirant comme félidé, m’exhibant ainsi dans une position fortement évocatrice…

« On a tout notre temps, très cher ~♥… Il peut se passer de nombreuses choses très amusantes entre un homme et une femme… » soufflais je dans le but de le déstabiliser.

Je me relevais lentement, puis réapparus juste en face de lui, penchée au dessus de ma proie, plongeant mon regard dans le sien.

« Dis moi, petite chose ♥… » murmurais je en caressant son visage tout en le rapprochant du miens. « Qu’elle sorte de créature es tu? Tu es différent des autres shinigami que j’ai éliminé auparavant… Quel est ton nom?...»

Je soufflais derrière son oreille, attendant qu’il daigne me répondre.

« Si tu me le dis… Je tacherais de faire de toi un homme, petite curiosité ~♥… »plaisantais je en faisant trembler mon reiatsu dans le but de le faire trembler un peu plus…

Les menos qui nous entouraient s’en allèrent sur le champ sans doute trop effrayé. Mais je comptais tout de même montrer un aperçu de mes pouvoirs à ma jeune proie avant de débuter notre petit jeu, rien qu’à nous.
Je sortais donc du champ de force, fit un saut rapide et posa délicatement mon pied droit sur le masque d’un des hollow. Je forçais comme pour l'écraser, son masque au air ridicules se déchira progressivement, le hurlement du menos se fit entendre dans toute la foret.
Le monstre tomba au sol, se fendit en deux, uniquement grâce à « l’attaque » que je venais de lui infliger.
Je m’écartais de lui dans un sonido, puis m’asseyais plus loin, dans le champ de force, croisant les jambes , tout en mettant mon buste en valeur, je riais, attendant impatiemment que le jeune homme réagisse. Je plaçais ma main droit sur le manche de mon zanpakuto. Mes yeux recouvert par ma frange sombre luisaient, j'arborais un sourire plein de sadisme en disait long sur mes intentions.

« On joue?… ~♥ »



[désolée j'arrive pas à faire plus long pour le moment...]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kuchiki Kaguya
Admin/Vice Capitaine de la 6 ème Division
Admin/Vice Capitaine de la 6 ème Division
avatar

Messages : 253
Date d'inscription : 03/07/2008

Feuille de personnage
Niveau:
28/50  (28/50)
Lettre: C
Expérience:
0/300  (0/300)

MessageSujet: Re: Les opposés se déchainent   Ven 24 Juil - 2:11

« On a tout notre temps, très cher ~♥… Il peut se passer de nombreuses choses très amusantes entre un homme et une femme… »

Kaguya ferma les yeux puis souffla lentement comme si il était agacé par la réponse de l'arrancar. En effet il n'aimait pas ce genre de réponse qui ne répondait justement en rien à sa question, une réponse qui laissait suggérer des idées perverses dont le jeune Kuchiki n'avait que faire. Aujourd'hui en tout cas il n'avait pas le temps de penser à ses instincts d'homme, il devait s'enfuir de ce monde effrayant et dangereux avec tous ses amis. Pour ce qui était de la sécurité de Kuréno il n'avait plus à s'inquiéter à présent, la capitaine Hitsugaya était présente, un shinigami de ce niveau en renfort n'était jamais de trop. Non à présent le soucis était ailleurs... Depuis qu'il était présent dans cette barrière son Hollow intérieur semblait ressentir de l'aisance à prendre le contrôle de son corps, surement parcequ'il sentait la présence d'un Arrancar à proximité de lui. Qui plus est il était enfermé, seul face à cet ennemi qui semblait bien plus puissant que tout ce qu'il avait put rencontrer jusqu'à présent après Aizen et Ulquiorra. Dans ce genre de situation il n'y avait que peu d'alternative, gagner du temps jusqu'à ce que ses alliés trouvent une solution pour le sortir d'ici.

« Dis moi, petite chose ♥… Qu’elle sorte de créature es tu ? Tu es différent des autres shinigami que j’ai éliminé auparavant… Quel est ton nom ? Si tu me le dis… Je tacherais de faire de toi un homme, petite curiosité ~♥… »

Il ne fit pas attention de suite à cette suite de question, il continuait à réfléchir à comment fuir de ce piège au plus vite. Dans un triangle équilatéral il y'a 2 angles égaux. L'ange A le plus élevé est celui par lequel le piège est tissé. La longueur de chacun des côtés devait être comprise entre 80 et 100 mètres... La surface du terrain dans lequel il allait combattre était donc égale à environ 700 mètres. Une air de combat plutôt vaste mais qui, au vu du nombre de rocher présent, favorisait le combat rapproché et le camouflage. Un avantage pour Kaguya qui était un expert en combat au corps à corps même si rien ne le laissait présagé. Qui plus est si l'adversaire arrivait par le plus grand des hasards à se battre à moyenne ou longue distance tel le capitaine Renji, il saurait quoi faire grâce aux pouvoirs spéciaux de son shikaï et aux techniques de Kidô dont il maîtrise une vaste panoplie. Tout à coup il se souvint que l'Arrancar venait de lui adresser la parole, il se décida donc à lui répondre. Il prit une longue inspiration comme si il était lasse de se trouver dans cette situation, puis d'un air arrogant et vantard dit:

_ Mon nom est Kuchiki Kaguya, fils de Kuchiki Byakuya, héritier du clan Kuchiki. Ne crois pas que tu m'effraies ou quoi que ce soit, loin de là... En réalité je ne trouve pas que les Arrancars soient effrayant, je ne les aimes pas mais je pars du principe que ce n'est pas à moi de juger du droit qu'ils ont de vivre ou de mourir. Mais tout ce que je sais ... C'est qu'en venant ici tu nous empêche moi ainsi que mes amis de partir, de cette manière tu atteint à la sécurité de ces personnes. Ne te crois pas supérieur parce que ton reiatsu est plus puissant que le miens, le fait de m'enfermer dans une cage démontre que tu es une personne complexée, surement habituée à ce que les gens te fuient. Comme quoi la beauté ne fait pas tout, ce sentiment de béatitude est peut être une chose commune lorsqu'un homme te vois, mais en connaissant ta véritable nature il ne peut que s'enfuir, lâche certes, mais compréhensif au vu de ta méprisable apparence intérieur. Pitoyable, en effet je ne suis pas dégouté par un être comme toi ... Juste triste de voir à quel point on peut être plus bas que terre. Une larve ne se reposant que sur ses acquis, sur sa puissance et s'amusant à effrayer ce qui semble à ses yeux inférieur à elle. Une réaction enfantine, totalement immature et indigne de l'Homme. Voilà la différence qu'il y'à entre quelqu'un comme toi, et quelqu'un comme moi. Espèce de garce !

Son visage était vraiment le même que son père, les même traits , la même expression, le même regard. Dans son aptitude tout laisser penser que ici présent, debout face à l'ennemi, le capitaine Byakuya Kuchiki était prêt à se battre. Pourtant ce n'était pas lui, non l'homme qui actuellement armait son zanpakuto et le brandissait devant lui n'était personne d'autre que le jeune shinigami, étudiant à l'académie spirituelle Kuchiki Kaguya. Un instant il resta immobile, il concentra son reiatsu qu'il sentit plus intense et plus puissant qu'auparavant, preuve une nouvelle fois qu'il s'était amélioré en peu de temps, puis disparut en un shunpo pour se retrouver juste derrière l'arrancar. Là il déposa délicatement sa lame sous le coup de son adversaire avant de chuchoter à l'oreille de celle ci:

_Je suis un shinigami, et qui sait ... Peut être bien plus.

A ce moment là il déposa sa main droite au niveau de l'omoplate gauche de Aika puis dit tout en élevant la voie:

_Ô vous Seigneur, Masque de Chair et d'Os, Toute Création, Battement d'Ailes. Ô vous qui Portez le nom d'Hommes, Vérité et Tempérance, Au-Dessus du Pur Mur des Rèves, Dechainez mais pas plus que le Nécessaire, la Furie de vos Griffes
Technique de Hadô numéro 33, Sokatsui !


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bleach-after-futur.forums-actifs.net
Aika Yuudachi

avatar

Messages : 9
Date d'inscription : 31/05/2009
Age : 26

Feuille de personnage
Niveau:
36/50  (36/50)
Lettre: C
Expérience:
0/300  (0/300)

MessageSujet: Re: Les opposés se déchainent   Ven 24 Juil - 21:30

Suivit de mes dire, un soupir agacé se fit entendre sous les hurlement des menos qui observait le petit, impatient que le combat débute ou que je finisse par lever la barrière qui nous séparait d’eux. Quelque adjuchas se joignirent à eux, nous considérant comme leur nouvelle distraction. Certain d’entre eux reconnaissaient à mon reiatsu, et se mirent a trembler.
J’observais attentivement ma jeune proie, qui lui semblait examiner les lieux dans les moindre détails, sans doute pour trouver une stratégie pour obtenir la victoire. Car cet être savait bien que si il m’attaquait de front sans réfléchir, il perdrait la vie en moins de temps qu’il lui faudrait pour cligner des yeux.
Après un long moment d’attente, il se décida enfin à me répondre, et, comme je m’y attendais, d’une façon désagréable et hautaine…

_ Mon nom est Kuchiki Kaguya, fils de Kuchiki Byakuya, héritier du clan Kuchiki. Ne crois pas que tu m'effraies ou quoi que ce soit, loin de là... En réalité je ne trouve pas que les Arrancars soient effrayant, je ne les aimes pas mais je pars du principe que ce n'est pas à moi de juger du droit qu'ils ont de vivre ou de mourir. Mais tout ce que je sais ... C'est qu'en venant ici tu nous empêche moi ainsi que mes amis de partir, de cette manière tu atteint à la sécurité de ces personnes. Ne te crois pas supérieur parce que ton reiatsu est plus puissant que le miens, le fait de m'enfermer dans une cage démontre que tu es une personne complexée, surement habituée à ce que les gens te fuient. Comme quoi la beauté ne fait pas tout, ce sentiment de béatitude est peut être une chose commune lorsqu'un homme te vois, mais en connaissant ta véritable nature il ne peut que s'enfuir, lâche certes, mais compréhensif au vu de ta méprisable apparence intérieur. Pitoyable, en effet je ne suis pas dégouté par un être comme toi ... Juste triste de voir à quel point on peut être plus bas que terre. Une larve ne se reposant que sur ses acquis, sur sa puissance et s'amusant à effrayer ce qui semble à ses yeux inférieur à elle. Une réaction enfantine, totalement immature et indigne de l'Homme. Voilà la différence qu'il y'a entre quelqu'un comme toi, et quelqu'un comme moi. Espèce de garce !

Un grand silence fit son entrée. Après ce long discours ennuyeux, je levais un sourcil, affichant un large sourire qui tentait de taire mon rire sarcastique. Je me redressais observant le plafond tout en m’ébouriffant les cheveux de la main droite, mon poing gauche sur ma hanche. Mon rire fini par se faire entendre.
Le jeune impertinent dressa son zanpakuto vers moi. Je tournais ma tête dans sa direction, toujours aussi souriante. Le menos s’agitaient de nouveau autour de nous, tremblant d’excitation.
Quand soudain, ce qui fut prévisible, il disparut dans un shunpo puis réapparut dans mon dos, la lame de son arme sous ma gorge. Il se penchant dans mon cou, et souffla à mon oreille. Ne bougeant d’un millimètre, j’écoutais attentivement ses derniers mots…

_Je suis un shinigami, et qui sait ... Peut être bien plus.

Le regard toujours rivé vers le haut, je passais mon index subtilement sur le tranchant de la lame, mon sourire s’évanouit dans l’ombre crée par mes mèches de cheveux rousses. Le gamin me saisit , récitant une incantation.

_Ô vous Seigneur, Masque de Chair et d'Os, Toute Création, Battement d'Ailes. Ô vous qui Portez le nom d'Hommes, Vérité et Tempérance, Au-Dessus du Pur Mur des Rèves, Déchainez mais pas plus que le Nécessaire, la Furie de vos Griffes
Technique de Hadô numéro 33, Sokatsui !


A cet instant, sans vraiment m’empresser, je dégageais brutalement sa main, envoyant son sort valser au loin, exploser sur les parois de la «cage » . Après un calme pesant, la tension s’éleva, les créatures qui nous entouraient se mirent à s’agiter de plus belle, les adjuchas présents ricanèrent de plus belle, faisant raisonner leurs voix stressantes dans toute la foret.
Dans un mouvement lent, gracieux et délicat, je promenais ma main sur la bras gauche du jeune homme, le caressant jusqu’à le saisit fermement à l’avant bras.

« Mattaku ~… Petit homme, on ne t’as donc jamais appris à ne pas juger les gens par la première impression qu’ils te donnent?… Et puis.. Tout ces défauts qui font parti de moi… Ne font t-il pas de moi un être humain?… Tu peux juger les gens, toi le fils noble de la famille Kuchiki, tu es si orgueilleux… »

Sur ces dires, je resserrais l’étreinte de ma main, faisant craquer le radius et le cubitus de son bras gauche.

« Premièrement… Je ne suis pas une personne complexée… Que les hommes me fuit, là n’est pas le problème. Je ne t’enferme pas dans une cage pour t’empêcher de t’enfuir.. Ou que tu aille, je te retrouverai, tu le sais… J’ai installé cette cage pour éviter les éventuelles « gênes » que seraient devenues tes compagnons si ils s’aventuraient ici… Oh! D’ailleurs en parlant de compagnon… Le jeune garçon au cheveux blanc, tu aurais mieux fais de prendre soin de lui… Non? » annonçais je exhibant un sourire sadique.

«Ce serait dommage qu’une personne mauvaise l’ai approché, tu ne crois pas?…  Deuxièmement!… Effectivement, c‘est amusant d‘effrayer les gens, y a rien de plus jouissif…» soufflais je balançant son zanpakuto dans un coin de la barrière.

«Troisièmement… L’être humain est une créature abjecte et monstrueuse, tout autant qu’un hollow, ou un shinigami… Je suis prête à le parier que tu en est conscient toi aussi… Chaque jour, que se soi sur terre, au hueco mundo, ou bien chez vous, les shinigami, il y a des monstres qui commettent des actes impardonnable. Et nous sommes semblable… Nous sommes pareils… Regarde toi, Kuchiki… Tu dois être tout aussi orgueilleux que ton père… Tu juge tes ennemi à la première impression qu‘il te donnent, tu te permet de critiquer ce qui fait d‘eux des êtres imparfait… N‘est-ce pas ignoble?… N‘est-ce pas blessant?… Et enfin…».

Je fis basculer son corps au dessus de mon épaule, l’écrasant au sol, je me mis à califourchon au dessus de lui, mon index parcourant son cou jusqu’au menton. Je saisis son visage et me penchais vers lui, puis poursuivais.

«Tu croyais réellement que tes dires me blesseraient… Petite chose?… Je suis bien trop corrompue pour que tes paroles, aussi blessantes qu’elles puissent être, ne fassent effet sur ma personne… Mais rassure toi, Kuchiki… »

J’approchais mes lèvres des siennes, promenant ma langue le long des siennes, saisissant sa main droite, j’introduis son index dans la bouche, puis, enfonça mes canines pointues sauvagement dans sa chair, immobilisant le shinigami à l’aide de mes jambes.

«Je ne vais pas t’en vouloir pour si peu…~♥ »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kuchiki Kaguya
Admin/Vice Capitaine de la 6 ème Division
Admin/Vice Capitaine de la 6 ème Division
avatar

Messages : 253
Date d'inscription : 03/07/2008

Feuille de personnage
Niveau:
28/50  (28/50)
Lettre: C
Expérience:
0/300  (0/300)

MessageSujet: Re: Les opposés se déchainent   Mar 25 Aoû - 2:27

« Mattaku ~… Petit homme, on ne t’as donc jamais appris à ne pas juger les gens par la première impression qu’ils te donnent?… Et puis.. Tout ces défauts qui font parti de moi… Ne font t-il pas de moi un être humain?… Tu peux juger les gens, toi le fils noble de la famille Kuchiki, tu es si orgueilleux… »

Le bras tordu par la force surhumaine de son adversaire il sentit ses os craquer et se tordre jusqu'à atteindre la limite de leur résistance. Il essaya tant bien que mal à se défaire de l'étreinte de l'arrancar sans succès, c'est alors qu'elle continua à parler calmement. Sa voix douce posée l'attirait totalement, pour ne pas dire qu'elle l'envoutait. Si Kaguya n'était pas un garçon désintéressé par les filles, il n'aurait surement pas pur résister à sa beauté. Comment un être aussi beau physiquement pouvait cacher une personnalité aussi monstrueuse ?


« Premièrement… Je ne suis pas une personne complexée… Que les hommes me fuit, là n’est pas le problème. Je ne t’enferme pas dans une cage pour t’empêcher de t’enfuir.. Ou que tu aille, je te retrouverai, tu le sais… J’ai installé cette cage pour éviter les éventuelles « gênes » que seraient devenues tes compagnons si ils s’aventuraient ici… Oh! D’ailleurs en parlant de compagnon… Le jeune garçon au cheveux blanc, tu aurais mieux fais de prendre soin de lui… Non? »

Sur ses mots le visage de Kaguya changea d'expression, la haine monta en lui comme la lave dans un volcan, il serra les dents et les points, puis attendit qu'elle termine sa tirade... Elle le paierait, il lui ferait payer cet affront. Qu'on le critique à lui, il s'en fichait éperdument même si sa fierté lui dictait de répondre de temps en temps, mais le fait qu'elle s'en prenne à Kuréno, ça jamais elle lui pardonnerait.

«Ce serait dommage qu’une personne mauvaise l’ai approché, tu ne crois pas?… Deuxièmement!… Effectivement, c‘est amusant d‘effrayer les gens, y a rien de plus jouissif...
Troisièmement… L’être humain est une créature abjecte et monstrueuse, tout autant qu’un hollow, ou un shinigami… Je suis prête à le parier que tu en est conscient toi aussi… Chaque jour, que se soi sur terre, au hueco mundo, ou bien chez vous, les shinigami, il y a des monstres qui commettent des actes impardonnable. Et nous sommes semblable… Nous sommes pareils… Regarde toi, Kuchiki… Tu dois être tout aussi orgueilleux que ton père… Tu juge tes ennemi à la première impression qu‘il te donnent, tu te permet de critiquer ce qui fait d‘eux des êtres imparfait… N‘est-ce pas ignoble?… N‘est-ce pas blessant?… Et enfin…».


Il n'était pas tout à fait contre ses paroles, mais le fait que Kaguya et son père ne cessent de critiquer leurs adversaire n'avait rien à voir avec la méchanceté, non tout ce qu'ils faisaient été énoncer des vérités ... Ils ne faisaient que décrire ce qu'ils étaient vraiment. Tout à coup elle le fit basculer puis se mit à califourchon au dessus de lui et commença à faire certain mouvement censé l'attirer probablement, quelque peu sexy mais sans intérêt pour le jeune Kuchiki.


«Tu croyais réellement que tes dires me blesseraient… Petite chose?… Je suis bien trop corrompue pour que tes paroles, aussi blessantes qu’elles puissent être, ne fassent effet sur ma personne… Mais rassure toi, Kuchiki… »

Lentement et avec plein de douceur elle vint coller ses lèvres contre celles du shinigamis et lui lécha lentement celle ci. Sous la surprise il ne bougea pas quand tout à coup elle lui mordit le doigts.

«Je ne vais pas t’en vouloir pour si peu…~♥ »

Il ne fit pas trop attention au comportement de la jeune femme, non car l'énervement qu'avait provoqué la critique de Kuréno venait de réveiller son Hollow. Il sentait sa puissance l'envahir, mais il résistait tant bien que mal tandis que cette femme assise sur lui ne devait se douter de rien. Il entendait les cris perçant de se monstre qui vivait en lui, il le sentait venir, s'approcher. C'est alors qu'il se retrouva face à lui. Il le voyait, il était debout juste à coté de son zanpakuto. Il le fixait avec haine un sourire béant sur le visage. Kaguya en trembla de peur, et ses yeux habituellement si confiants n'était maintenant qu'un reflet de peur et de crainte. La crainte du pouvoir, la crainte de se laisser ensevelir par cette puissance incommensurable. C'est alors que contre toute attente son double maléfique sembla lui parler, il était loin et pourtant il entendit ses paroles, sa voix résonnait dans son esprit : " N'oublie jamais que ce zanpakuto est le mien, je ne fais que te prêter mon pouvoir Hahahah ! Alors tiens ! TIENS ! Et ne meurt pas ! ". C'est alors que son zanpakuto qu'il venait de se faire arracher des mains se mit à vibrer au loin. Il se souleva puis lentement se dirigea vers Kaguya. Rassuré, il arrêta de fixer son zanpakuto et regarda droit dans les yeux d'une façon déstabilisante son ennemie:

_ Tu critique mes façons de faire, pourtant tu viens de faire la même chose à l'instant. Je ne rabaisse pas mes ennemis, je ne fais que leur montrer qui je suis, je leur montre seulement que leur place n'est pas celle de Dieu. Ils ne sont pas supérieur à moi ... Même si je dis ça, je sais parfaitement que je ne suis pas non plus supérieur à eux et pourtant au fond de moi ... Je sais que je suis le seul à penser ça !

D'un mouvement giratoire de la jambe droite il frappa le dos de Aika de son genou, puis la repoussa sur le côté. Celle ci tomba violemment au sol. Kaguya se releva rapidement, puis se saisit de son zanpakuto qui venait d'arriver à une vitesse ahurissante vers lui, manquant de peu de le couper, et qui s'était plante dans le sol en un bruit strident. C'est alors que Kaguya eut une idée plutôt ingénieuse en entendant ce son. Bizarrement celui ci avait résonnait pendant plusieurs longues secondes. Le piège autour de lui étant en forme d'étaux devait surement amplifier le son. Un large sourire s'afficha sur son visage, il avait maintenant une idée en tête. Comme quoi ça ne servait à rien de suivre les cours à l'académie, le jeune Kuchiki pouvait s'en sortir sans ces foutues leçons ! Alors sans plus tarder il murmura:

_ Shikaï ... Han'suru housoku, Juuryoku ! ( Transgresse les lois, Gravité ! )

Son reiatsu augmenta subitement, un nuage de poussière vint entourer les deux combattant. Lorsque celui ci disparut Kaguya se tenait debout son zanpakuto posé sur son épaule. Sa lame d'un noir ténébreux et son manche d'un rouge sang, son zanpakuto n'avait rien de "beau". Il n'inspirait que la peur, oui son aura ténébreuse, digne d'un Hollow. Il regarda Aika droit dans les yeux, puis d'un geste vif, rapide et difficilement visible il déchira l'air. Rien ne se produisit et pourtant ... L'oreille de Kaguya se mit à saigner. Le combat allait maintenant commencer. Et cette fois ci son hollow ne semblait pas être d'humeur à le déranger. C'est alors qu'il murmurra:

_Wareru Fuyuzora ...( Déchirement du ciel d'hiver )*

Cette technique il venait de l'imaginer à l'instant... En frappant le sol avec force il s'était rendu compte que le son strident qu'il avait crée avait résonné pendant 13 secondes. Soit 7 de plus que dans un endroit normal. La densité de celui ci était bien plus élevé qu'à l'habitude puisque même lorsque celui ci s'était éteint il avait pu l'entendre. Un son dur toujours 15 secondes, mais arrivé à un certain moment on arrive plus à le percevoir... Le fait qu'il ait pu l'entendre 13 secondes venait de lui démontrer que l'écho était important ici. De ce fait en frappant l'air à une vitesse fulgurante et en faisant exploser un seul atome en augmentant la gravité sur celui ci, le bruit infime de l'explosion s'était multiplié en résonnant au point de frapper les autres atomes et créer une réaction en chaine. Le son devient ainsi inaudible mais extrêmement puissant. Un ultrason... Le tympan de Kaguya devait être touché mais celui de l'Arrancar devait être dans un état lamentable ...

_ Mais même si je suis le seul à le penser ... Moi au moins, je ne suis pas égoïste, je pense à mes amis, c'est pour ça que je ne suis pas un monstre !

* Tout comme l'hiver l'attaque est silencieuse et innaudible. Une tempête de neige peu surgir sans que personne ne puisse le deviner tout comme l'attaque de Kaguya pratiquement invisible et imprévisible.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bleach-after-futur.forums-actifs.net
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les opposés se déchainent   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les opposés se déchainent
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Je suis l’inverse de l’opposé
» [Tesson, Sylvain] Vérification de la porte opposée
» Deux mondes opposés
» Couchés de soleil à l'opposé géographique :)
» Défi de novembre : 2 mondes opposés

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Hueco Mundo [RP] :: Désert Blanc :: Forêt des Menos Grande-
Sauter vers: