AccueilAccueil  FAQFAQ  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
N'oubliez pas d'aller lire le Contexte. Des joueurs d'Arrancars sont activement recherchés. Merci de votre inscription et bon jeu. - Le Staff.

Partagez | 
 

 [ Unexpected duo : Master and student ]

Aller en bas 
AuteurMessage
Renji Kuchiki
Admin/Capitaine de la 16ème Division
Admin/Capitaine de la 16ème Division
avatar

Messages : 137
Date d'inscription : 09/08/2008
Age : 27

Feuille de personnage
Niveau:
35/100  (35/100)
Lettre: C
Expérience:
0/300  (0/300)

MessageSujet: [ Unexpected duo : Master and student ]   Sam 18 Juil - 3:59

Arrêtez de parler comme si j’étais pas là, bon sang !!!






Il est dit, du moins quelque part, que chaque jour doit avoir une morale. Ou, à défaut, un proverbe justifiant l’enseignement de la journée. Si la question était posée au Capitaine Renji Kuchiki, il serait clairement partagé , surtout aux vues de la situation . Mais cela n’était pas encore le sujet. Pour saisir le contexte il fallait remonter une année en arrière .

A cette période de l’année, le Central 46 venait de terminer le déplacement et le classement d’affaires et de cas traités. Ceux-ci iraient dormir dans des réserves, en attendant le jour où ils pouvaient être d’une quelconque utilité. Les membres du Central et le Président étaient alors dans une période d’agitation, -du moins relative : autant qu’il puisse y avoir de l’agitation sous la tutelle de leur glacial président- et de déplacement. N’importe qui ayant , un minimum d’esprit stratégique, voulant s’en prendre au Central, attaquerait dans ces moments précis où les membres étaient, en apparence, plus facilement accessibles. Donc bien évidemment, plus que d’habitude la 16ème Division était déployée durant toute la durée des opérations, qui pouvaient parfois aller jusqu’à trois jours.

Mais bien évidemment, le temps passé sur le terrain ça faisait du temps pour les dossiers en moins. Le retour au dossier était alors impitoyable, comme à cet instant précis . Le Capitaine se retrouvait à essayer ,déséperement, de rattraper son retard dans le secteur administratif ce qui n’était vraiment pas son domaine favori . Il se demandait bien quel sort on avait pu jeter à la paperasse cette fois ci pour que les documents à remplir tombaient comme les fleurs de cerisier dans les jardins du manoir Kuchiki au Printemps ! Tandis que le bureau émettait un énième craquement sinistre vu le poids des papiers remplis et à remplir, un vacarme épouvantable se fit entendre. Et en moins d’une seconde le silence se fit. Il se replongea dans son dossier en entendant quelqu'un arriver. Pourvu que ce ne soit pas d’autres « renforts »
Il n'était même pas à la moitié des papiers. Quelqu'un toqua doucement à la porte. Renji poussa un soupir de soulagement , Rikichi apportant des papiers n’arrivait jamais à toquer, et invita la personne à entrer.

Se tenait dans le bureau du nouveau chef de clan un jeune homme blond ,avec une paire de lunette aux verres teintés, et vêtu d’un uniforme bleu et blanc plus que familier. Qu’est-ce qu’un académicien faisait-il là ? Le silence sembla devenir presque opaque tandis qu’ils se fixaient en chien de faïence. Avant que cet étrange blondinet prenne la parole et fasse une demande des plus inattendue. « Faire de lui son élève »
Renji eut un sourire en coin, l’air si solennel et cérémonieux de ce gamin ne faisait qu’ajoutait du comique à cette première impression. Les demandes comme celle-ci étaient assez courante pour les Capitaines et Vice-capitaines. De nombreuses requêtes arrivaient souvent sous la forme de lettres, qui avaient l’air bien plus de lettres de fans que des demandes de tutelles au combat !

Cependant ce drôle de blond à lunettes vertes était différent : il était à l’académie et pourtant il avait réussi d’échapper à la surveillance pour arriver jusqu’ici et demander son aide en face à face. Des élèves qui étaient capable de sortir de l’académie, ce qui était formellement interdit sous peine de lourdes heures de colles , ça il pouvait en témoigner personnellement, ça ne courraient déjà pas les rues . Sortir était une chose mais se rendre dans une division pour aller confronter directement le capitaine il fallait avoir de l’audace. Cet étudiant sortait de l’ordinaire et avec un rictus il accepta.

Il peut pas être allé bien loin ! … Taicho ? Veuillez excusez notre comportement .
AH ! Il est là ! Je te l’avais dit !

La porte s’ouvrit une fois de plus et respectivement le 8ème et 12ème siège de la division firent leur entrée pour reprendre le blondinet qui avait du réussir à les semer pour arriver jusqu’ici . Ils avaient l’air complément essoufflés tous deux, ce gamin les avaient promenés pendant combien de temps pour avoir ce résultat ? Telle était la pensée du Capitaine qui avait un léger rictus amusé et les bras croisé, ravi d’avoir trouver une diversion à la paperasse. C’était la fin de la promenade pour ce drôle d’étudiant à lunettes, retour au bercail. L’énergumène se fit saisir par les bras et tirer vers la sortie malgré ses efforts pour se débattre qui étaient franchement…. Plutôt douteux. Cela constituait à battre des bras pour se dégager mais cela donnait juste un air gamin contrarié à l’étudiant qui braillait comme un diable sorti tout droit de sa boite ! Attitude qui mimiquait fâcheusement Rikichi d’ailleurs !

Et dire que la première impression ne donnait qu’une vague idée du personnage ! Renji se leva et abandonna les documents sur son bureau pour aller intercepter le trio qui devait se diriger vers l’académie. Au bout du couloir, se trouvait le petit groupe, le blond qui n’était toujours pas coopératif semblait largement efficace dans son acte de résistance.

Hey, toi ! Quel est ton nom ? Interpella t’il. Car certes un élève comme ça ne devait pas être courant mais quand bien même ! Ce dernier leva les yeux vers lui et sourit très largement.

- Yuro ! Yuro Seishin !

On commence demain, Yuro , ne sois pas en retard !

Quand le Capitaine se rassit à sa table de travail, le silence ayant repris sa place, il ne put s’empêcher de constater avec un regard vers la fenêtre.

Encore un drôle de gamin sous ma tutelle … Mais dans quelle galère je viens encore de m’embarquer au juste?





C’était donc pour son kohai qu’il se trouvait ici, à attendre. L’homme aux tatouages patientait, nonchalamment adossé au mur du Hall de l’Académie. Yuro ne devrait pas tarder, ses cours étaient finis pour la journée et comme chaque semaine le Capitaine venait pour la session d’entraînement. Cependant cette fois était différente. D’habitude l’étudiant était toujours là avant lu, bien sûr il y avait légèrement plus de travail attendu pour un Capitaine que pour un élève. Bien que le blond ne serait pas élève encore bien longtemps !

Selon son potentiel et ses progrès récent, il allait commencé avec un haut siège dès son entrée dans les Divisions. En général quand quelqu’un était pris sous tutelle, cette personne se retrouvait forcément dans la division de son mentor mais Renji était sûr d’une chose : Yuro ne ferait pas parti de la 16ème Division. Ce n’était pas qu’il aurait refusé de l’avoir comme l’un de ses officiers, bien qu’il pouvait s’avérer agaçant, mais il avait juste d’autre plan pour lui
Il y avait encore un peu de temps avant l’obtention du diplôme du jeune homme, ce laps de temps serait peut être suffisant pour ce que le Capitaine Kuchiki prévoyait . Il formait le jeune homme afin qu’il atteigne un nouveau de Vice-Capitaine, afin de pouvoir le recommander en tant que Vice-Capitaine d’une des divisions vacantes.
Mais si Yuro ne venait pas à l’heure, il n’allait pas être prêt à temps ! Le shinigami , déjà connu pour son absence totale de flegme, commençait à s’impatienter d’attendre longuement. Très longuement ! L’académicien avait-été collé pour être à ce point en retard ?!

Cela était déjà suffisamment pénible comme cela mais il avait fallu qu’un autre facteur vienne se mêler à l’équation. Un shinigami, encore plus un capitaine c’était un spectacle très rare pour les étudiants ! Et bien rapidement des petit rassemblements d’élèves commencèrent à s’agglutiner dans le hall Premières années y compris tout le monde semblait avoir trouvé comme meilleure façon de passer son temps que de venir pour discuter d’un sujet de choix, à savoir lui . Des chuchotements très peu discrets s’échappaient , comme dans une ruche et de nombreux commentaires comme « Non, toi vas lui parler ! Non toi ! moi j’y vais pas , j’oses pas ! » , « Il paraît que quelqu’un est déjà accepté dans une division et qu’on vient le chercher , le chanceux ! » ainsi que bon nombres de rumeurs toutes plus irréalistes les unes que les autres.

Renji s’était certes, amélioré dans le domaine de la patience ais il ne fallait pas croire au miracle. Ce genre de situation aurait agaçait même Byakuya. Il essaya néanmoins de garder son calme, le plus longtemps possible. Il fallait respirer calmement. Et rester très calme…

« Drôles de tatouages ! Je me demandes combien … »

Là c’était la goutte d’eau qui faisait déborder le vase. Trop c’était trop des commentaires sur absolument tous ses faits et gestes comme si il n’était pas là. Comme si les jeunes apprentis shinigamis n’étaient pas en train de disséquer chacune de ses respirations tout en les commentant à moins de cinq mètres de là ! Son reiatsu monta en flèche pour signaler son agacement profond, on pouvait voir une veine pulsait sur sa tempe : il allait perdre patience au moindre commentaire…
Je crois qu’il a l’air furax …. Oui, oui je t’assure ! Mais quelque part c’est …



Arrêtez de parler comme si j’étais pas là, bon sang !!!


Trop tard, il avait craqué. Une chose était sûre : Il allait atomiser Yuro pour ça !

_________________

¤ Standing to defend you ! ¤


Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yuro Seishin
Etudiant à l'Académie Spirituelle
Etudiant à l'Académie Spirituelle
avatar

Messages : 15
Date d'inscription : 15/06/2009

Feuille de personnage
Niveau:
100/100  (100/100)
Lettre:
Expérience:
300/300  (300/300)

MessageSujet: Re: [ Unexpected duo : Master and student ]   Sam 18 Juil - 12:34


« DE QUOIIIIIII?! »

Vautré sur sa chaise, observant son enseignant d’un regard insolent, Yuro subissait pour la énième fois les remarques désobligeantes et les sermons du professeur. Les autres élèves de la classe étaient déjà sortit de cours, lui, restait coincé.

« Seishin! Tu OSES franchir le portail! Tu OSES t’introduire dans la seizième division! Et par-dessus le marché, tu OSES importuner le capitaine Kuchiki?! »

Le jeune homme se redressa; s’étirant comme un félin tout en lâchant un soupir d’agacement. Il considéra la fenêtre de la salle d’un air lassé, puis fixa de nouveau son professeur à travers ses lunettes teintées verte. Si l’enseignant était habitué a ce genre de comportement nonchalant et agaçant, il était cependant incapable de rester calme lorsque Yuro se payait sa tête.

« Seishin! Tu va me rendre chèvre! JE N’EN PEUX PLUS! C’est quoi ce silence?! Ta nouvelle stratégie d’irritation?! »

Le blondinet soupira de nouveau, gardant toujours le silence crispant et énervant qu’il venait d’installer. fixant toujours son professeur dans le blanc des yeux, l'enseignant se pencha, s'attendant à ce que je jeune homme ait une réaction positive. Yuro ouvrir la bouche, mais ce ne fut que pour émettre le son d'un bâillement discret. Le professeur frémit d'agacement, puis frappa ses deux poing sur le bureau de l'élève, n'ayant plus la force et la patience.

« SORS! Tu m’agaces!!! » hurla le professeur, perdant patience.

Le jeune académicien se leva, puis sortit prestement de la salle. Il avait été retenu un bon quart d’heure.
Dans les couloir de l’académie, ses amis et ses admiratrice se ruent sur lui.

« Seishin kun! Tu t’en est sortit comme un pro, une fois de plus! »

« Seishin! Je t‘attends ce soir pour notre entrainement au sabre… T’as intérêt a être en forme, vieux!  Cette fois je ne compte pas perdre!» dit celui-ci en frappant droit dans le ventre de Yuro pour le secouer.
Yuro attrapa son poing et le fit basculer dans son dos, le jeune homme, lui, tomba au sol sans comprendre.


« Seishin kuuuuuuuuuuun!!!<3 »

Le jeune homme d’habitude si ravi qu’on s’intéresse à lui, ne s’arrêta même pas devant eux et ne leur adressa aucun regard. Il se dirigeait vers le hall, le regard dans le vide, comme si il n’avait pas dormi de la nuit.
En fait, il s’agissait de cela….

Hier, 22:46.…


« Yuro! » hurla une voix féminine très autoritaire. « Sors, c’est l’heure de ton entrainement! »

« Pas!… Pas maintenant, Hatsue nee! Il est tard et je dois être en forme ‘’et en bon état’’ pour demain… »

La jeune femme, non-habituée à ce genre de réponse, saisit son jeune frère par le col et le traina dehors. Yuro se débâtait violemment, tentant d’échapper à la rouste brutale qu’il recevait pratiquement tout les soirs.

« Mère!!! Bon sang, aidez moi!!! »

La femme en question était une shinigami de la quatrième division. Cette femme au cheveux brun, au teint lisse et pâle, buvait silencieusement son thé.

« Fait de ton mieux, mon petit… » annonça-t-elle d’une voix douce et intrigante.

A ces mots, le jeune homme s’agita de plus belle, refusant son « entrainement » quotidien.
Pour avoir refusé de se battre contre sa sœur, cette dernière l’avait torturé toute la nuit, jusqu’au petit matin. Leur mère dû une fois de plus soigner les blessures de son fils.

Yuro fut tiré de sa rêverie quand il eut ouïe d’une rumeur qui circulait depuis vingt minutes.

« Viens voir!!! C’est un capitaine!!! »

« C’est vrai?! Où ça?!!! »

Le blondinet frémit, se précipitant vers l’endroit où le reiatsu se faisait puissant. Là, il vit le capitaine au cheveux rouges et aux tatouages étranges. Le voyant ainsi fulminer, il devina ce qui devait l’irriter.

« Aah… Ce regard, comme il m’est familier ~… »souffla-t-il. « Merci, professeur non franchement c’est très sympa de me retenir en classe alors qu’un capitaine m’attends impatiemment … » murmura-t-il entre ses dents serrées, transpirant rien qu’au regard du capitaine Kuchiki. « Bon… Je lui sors quoi comme excuse moi maintenant?… »

Yuro réfléchi un moment, scrutant le soleil, dont les rayon faisaient luire ses lunettes vertes, ses yeux azur, et ses cheveux d’or. Mais autant se à l’évidence…

« … Je suis cuit… »

Le jeune homme cacha son visage sous ses cheveux soyeux, dissimulant ainsi son expression d’horreur. Rien qu’à l’idée que le capitaine Kuchiki ne le remarque dans cette foule en délire composées d’étudiant devenant hystérique rien qu’en prononçant le mot « capitaine » lui fichait la trouille. Cependant, ne pas se montrer alors qu’il s’agissait d’un rendez vous important serait encore plus mal vu. De plus, Yuro ne pouvais manquer une occasion de prouver qu’il était exceptionnel, devant ses camarades et ses professeurs. Affronter le courroux de Kuchiki Renji était donc une étape à franchir, et si possible, vivant…
L’académicien s’approcha timidement vers Renji, sans frémir mais terrifié par la colère du capitaine.
Le temps que les professeur fasse dégager la foule, le blondinet arriva devant son maître, s’inclina en et présenta ses plus plate excuse, allant jusqu’à se prosterner.

« Veuillez m’excuser pour mon retard, Taicho! Cela ne se reproduira plus! » dit il haut et fort, saluant son maître, tremblant comme une feuille.

Les professeurs observèrent la scène, surpris. Les élèvent restant ouvrirent grand leur yeux. Un brouhaha se fit entendre, tonitruant et assourdissant.

« Seishin kun !… Il va… »

« Seishin kun?! Sugoi!!! Il parait qu’il est le meilleur élève de sa classe! Et en plus <3 il est mignon! »

« Certain disent de lui que malgré ses absences répétées et son insolence, il pourrait passer l’examen sans problème, il nous battrait tous. D’ailleurs j’ai eu l’occasion de me battre contre lui au sabre… Il est pas mauvais… »

« C’est un génie, y a pas de doutes la dessus… chanceux, va! »

Le jeune homme releva la tête, guettant la réaction de Renji avec crainte...


*M'enfin... Comme génie, je ne suis qu'insignifiant face au courroux d'un capitaine...*



[désolée c'est un peu court ^^"]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Renji Kuchiki
Admin/Capitaine de la 16ème Division
Admin/Capitaine de la 16ème Division
avatar

Messages : 137
Date d'inscription : 09/08/2008
Age : 27

Feuille de personnage
Niveau:
35/100  (35/100)
Lettre: C
Expérience:
0/300  (0/300)

MessageSujet: About fangirls , fanboys and swords   Mer 26 Aoû - 1:11

Le regard perçant et aussi acéré qu’une lame fixait obstinément l’ennemi. Les trémules du reiatsu oscillaient près à prendre l’intensité du combat dantesque qui l’attendait. Car il était absolument sûr d’une chose, l’adversaire, prêt à bondir, serait absolument enragé et donc impitoyable ! La tension était si intense qu’on aurait presque pu la couper au couteau. On pouvait presque, y voir des petites étincelles jaillissant du regard de braise du Capitaine. Dire qu’il y avait de l’orage dans l’air serait un parfait euphémisme . Le monde semblait comme retenir son souffle ! La situation était inextricable, en particulier contre un opposant aussi déterminé que celui là ! Cela allait mal finir, si cela continuait de la sorte ! Car le Shinigami le savait parfaitement, le moindre petit relâchement dans sa garde , le moindre faux pas et il était fou~tu !

En comparaison à cela, Chaque dirigeant du Gotei 16 aurait préféré contrer une rivière en crue à main nues, le tout doublé d’une ribambelle de hollows rageurs plutôt que ça … Non, vraiment, sans exagérer, vous ne savez pas comment ils pouvaient être dans ce genre de situation! Ce qu’il y avait face était tout bonnement l’ennemi juré de la santé mentale de tous les plus hauts gradés du Gotei ! « Emeute d’étudiants hystériques en train de glousser ou de se tortiller ! »

**Où sont ces fichus arrancars quand on en a besoin ?! Du calme ! Un Kuchiki se doit de garder son sang froid en toute circonstances… Concentres-toi. Calme . Calme. Calme … Furax ! **


Voilà ce qu’était Renji Kuchiki en cet instant. Un état plus que compréhensible vu la situation dans lequel le noble se trouvait à présent. La véritable fourmilière tout autour de lui qui piaillait commençait sérieusement à peser sur ses nerfs. Malgré son attitude respectueuse, et s'il savait se maîtriser, -même si le Chef de clan avait changé ainsi que ses méthodes cela restaient des devoirs imposés et non discutables- , il avait tout de même tendance à s'emporter facilement. Plus les minutes, non les secondes passaient et plus les jeunes élèves ressemblaient à une bande de groupies hystérique à un quelconque concert. Encore plus rageant encore , même la rage du Capitaine lui valait des …. Myriades indécentes de petits gloussements ravis ?

Non par pitié, en assommer juste une petite dizaine c’était trop demandé, ça serait vraiment jugé comme très mal vu ? Oui très certainement, lui débattait d’une voix moralisatrice sa conscience perchée sur son épaule, dans un accoutrement tout aussi ridicule que la situation actuelle, de petit angelot. Au moins les Rock Stars furieuses dans le monde des humains, elles , elles avaient le droit d’exploser leurs instruments pour exprimer l’entièreté de leur frustration ! Injustice , c’était toujours les même qui pouvaient se défouler! Il avait tout simplement l’impression de se retrouver en face de son fan-boy de Vice-capitaine dans son état habituel mais qui aurait été cloné, pour le plaisir d'irriter encore plus les pauvres restes en lambeaux de la patience du Capitaine. Renji commençait sérieusement à considérer la posiblitée d’employer son shikai mais il se ravisa bien vite : avec un tel auditoire cela ne produirait juste qu’un état d’hystérie euphorique et ou admirative. Irrécupérable !

Un Capitaine ? Où ça ?

Très bien. Là ils l’avaient voulu… Maintenant que.. au moins 60% des académiciens étaient là pour disséquer et commenter chacune de ses respirations et faits et gestes – qui aurait pu penser qu’il y avait tellement de choses à dire sur la façon dont vous êtes adossé à un mur ?- la situation avait largement dépassé la limite ! Plan B : Agir de la même façon que le glacial Président du Central 46, Byakuya Kuchiki. Après de nombreuses années d’observations, l’attitude de ce dernier était facile à imiter, cependant pas forcément à comprendre. Le Capitaine Kuchiki ferma les yeux un instant avant d’utiliser l’une des meilleures armes d’intimidation de son ancien supérieur. Tout être normalement constitué et sain mentalement aurait dégluti devant une copie assez ressemblante du regard aussi chaleureux d’un hiver sibérien . Ceci accompagné d’un visage tout à fait neutre qui en aurait été des plus hilarante ou dérangeante pour son entourage tant il contrastait avec son expression provocatrice ordinaire. Etrangement le résultat ne fut pas, « exactement » celui espéré. En effet la véritable cohue au lieu de ressentir la chute imminente de plusieurs degrés dans les environs suite à un tel regard avait l’air presque plus déchaînée que quelques instants plus tôt !

Kya ! ~ Quel regard glacial !

Et autres petits piaillements appréciatifs s’élevèrent tandis que Renji, totalement dépité abandonnait cette stratégie. L’idée su shikai lui revenait plus intensément que précédemment et étrangement, sa conscience ne semblait pas enclin à le dissuader. Cependant une certaine silhouette parvint à se faufiler : Blond, lunettes vertes. Oui c’était définitivement le coupable, Yuro Seinshin . Le jeune étudiant alla même jusqu’à se prosterner. Ce n’était pas un hochement de tête de salut à une connaissance , ou bien s’incliner plus bas que la personne par respect . Non , courbé, un véritable « front-au-sol » . Un tapage d’enfer et des chuchotements s’étendit. Le gamin devait être sacrément populaire pour causer un tel impact, il faut dire qu’il ne devait pas passer inaperçu celui-là ! Le blondinet devait s’attendre à être foudroyé sur place, et ou avalé par une soudaine crevasse dans le sol.

Mais comme la foudre divine ou autre catastrophe climatique du genre ne s’abattu pas sur lui, il tenta un regard vers le Capitaine. Ce dernier soutint son regard un instant avant d’approcher sa main de son dos encore incliné pour le saisir par le simple tissu blanc composant l’uniforme des élèves. Avant de soulever ce dernier, ce qui certainement devait plombé la réputation de la coqueluche blonde. Etre l’élève d’un capitaine c’était certes jugés comme très classe mais être soulevé de la sorte, comme une sorte de sac à patate ou de ballon de rugby prêt à être lancé, n’était pas terriblement flatteur. L’action était tellement inattendu que le pauvre gamin qui ne touchait alors plus le sol, ne devait se dire qu’une chose : « Hu ? ».

Et comme pour aider à sa confusion , Renji ne se fit pas donc prier d’avantage, son Kohai sous le bras, en douze pas de Shunpo, nécessaire pour rejoindre la zone Est du Seireitei et la 16ème division.
Perturbant pour ce jeune homme qui en quelques minutes avait sans doute du voir sa mort prochaine, qui finalement ne vient pas, se faire transporter sans autre forme de procès et venait de traverser plusieurs kilomètres de la même façon. Plutôt radicale comme méthode, mais vu le temps perdu c’était le seul moyen de rentabiliser la session d’entraînement pour son élève.

Est-ce que ça va ? Pas trop remué ? Demanda t’il en posant son disciple, de façon à ce que ce dernier n’ai pas l’impression d’être une sorte de ballon transportable ou quelque chose d’assez similaire. Devant eux s’étendait les terrains d’entraînements de la Division en charge de la Protection 46 qui étaient déserts pour l’occasion.

Je ne veux pas savoir ce que tu as bien pu faire pour te faire retenir aussi longtemps, juste la prochaine fois : ne te fais pas attraper !

Ponctua t’il avec un léger sourire en coin. Contrairement à ce que l’on pourrait attendre d’un Capitaine, Renji n’était pas prêt de lui faire une longue leçon de morale, étant lui même un adepte de ce genre de retard pour avoir comploter un plan avec ses deux éternels amis et acolytes : Momo et Izuru .

A mon époque à l’Acédémie si tu arrivais en retard tu finissais par te prendre une colle avec tous les noms des Capitaines de la Soul Society à recopier, je te jure que ça te couperais l’envie !

A mon époque ? Sa propre formulation l’étonna tant cela lui donnait l’impression d’être plus vieux qu’il ne l’était. Il eut un sourire en coin, la main plaquée contre le visage un instant avant de récupérer deux Bokkens placé à cet effet avant de revenir vers son disciple : une arme dans chaque mains. Chacune était de couleurs différentes, un d’un rouge sombre tandis que l’autre était en bois d’un noir brillant. Première leçon : Choix et différences des armes !

_________________

¤ Standing to defend you ! ¤


Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rikichi
Modo/Vice Capitaine de la 16 ème Division
Modo/Vice Capitaine de la 16 ème Division
avatar

Messages : 252
Date d'inscription : 15/08/2008
Age : 26

Feuille de personnage
Niveau:
28/50  (28/50)
Lettre: C
Expérience:
0/300  (0/300)

MessageSujet: Re: [ Unexpected duo : Master and student ]   Jeu 31 Déc - 18:22

[vous continer? ou je lock?]

_________________
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://world5.monstersgame.fr/?ac=vid&vid=324059744
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [ Unexpected duo : Master and student ]   

Revenir en haut Aller en bas
 
[ Unexpected duo : Master and student ]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» THE HOBBIT : AN UNEXPECTED JOURNEY : ORCRIST - THE MASTER SWORDSMITH'S COLLECTION
» european master ?
» JLC Master Perpetual Calendar Skeleton.
» Etude de photographie, devenir pro: CESS, Bachelier, Master ?
» [Robo Master] Utiliser des chutes avec Crafty

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Soul Society [RP] :: L'Institut Académique Spirituel :: Académie-
Sauter vers: