AccueilAccueil  FAQFAQ  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
N'oubliez pas d'aller lire le Contexte. Des joueurs d'Arrancars sont activement recherchés. Merci de votre inscription et bon jeu. - Le Staff.

Partagez | 
 

 Get the kids and go back home

Aller en bas 
AuteurMessage
Akina Kojima
Modo/Humaine
avatar

Messages : 191
Date d'inscription : 19/08/2008
Age : 24

Feuille de personnage
Niveau:
8/50  (8/50)
Lettre: C
Expérience:
0/300  (0/300)

MessageSujet: Get the kids and go back home   Sam 16 Mai - 17:04

Akina commencait sérieusement en avoir plus qu'assez de toute cette histoire. Tout d'abord, un monstre bizarre l'attaquait, en pleine ville. Si ça n'avait été que ça, elle aurait pu le rattacher au fait qu'elle voit des âmes perdues, mais non ce n'était pas suffisant, un drôle de bonhomme en kimono noir était venu la sauver, là c'était plutôt bienvenue il fallait l'avouer. Puis, les deux zigotos en blanc l'avaient emmenée dans ce monde desertique après avoir attaquer son sauveur. Il y avait ensuite eu monsieur chapeau, qui avait manqué de la tuer, mais qui finalement semblait s'être attaché à elle un tout petit peu. Mais à peine commencaient-ils à s'entendre que quatres énergumènes l'avaient tué. Après, c'était le noir total. Elle avait posé des questions auxquelles ils n'avaient pas répondu, et elle ne se souvenait de rien après cela.

De nouvelles voix... il y avait deux... non trois personnes. Akina n'avait pas la force d'ouvrir les yeux pour vérifier, elle se sentait épuiser, comme si son corps pesait une tonne. Elle essaya de rendre ses pensées un peu plus claires, et se concentra sur les paroles prononcées par les nouveaux arrivants. Il y avait deux femmes et un homme cette fois.


- ... Qu’est-ce qu’une gamine humaine fiche au Hueco Mundo !!?

Tu sais ce qu'elle te dit la gamine ? Rien du tout, elle aurait aimé lancer une réplique cinglante en lui expliquant que, à quinze ans, elle était loin d'être une gamine, mais elle n'avait pas la force de remuer les lèvres non plus. Elle n'était qu'à peine consciente. Et pourquoi humaine encore ? Eux non plus n'étaient pas humains ? Elle aurait bien aimé que les choses soient plus simples, qu'elle puisse comprendre ce qui se passait. Mais avant qu'elle n'aie me temps de pousser ses reflexions plus loin, elle ressentit la présence de quelqu'un d'autre. Ressentir une présence... elle n'aurait jamais pensé pouvoir faire quelque chose de semblable un jour. Mais on aurait dit que cette personne laissait exprès sentir sa présence autour de lui. Akina ressentit une grande tension émanant des trois autres, il devait être un de leur ennemi. Car c'était un autre homme, elle venait d'entendre sa voix pleine d'ironie.

Soudain il se passa une nouvelle chose innatendue. L'homme sembla "relacher son énergie". Le jeune humaine ne savait comment décrire ça autrement. Mais cette énergie était ettouffante, blessante. Elle se sentait compressée, comme si on essayait de la rendre à l'état de poussière. Tout son corps lui faisait mal, elle aurait voulu crier, mais aucune son ne sortit de sa bouche, elle aurait voulu se tordre de douleur, mais elle ne fit pas le moindre mouvement. Simple spectatrice, aveugle et muette. Pourtant inculse dans la pièce. Cette pression ne semblait pas s'arrêter, et au contraire s'amplifiait peu à peu. Akina était paniquée. Elle avait mal, elle avait peur. Elle ne comprenait rien. Le chaos avait envahit son esprit, et elle essayait comme elle pouvait de "renvoyer" ces sentiments indésirables. Mais rien ne se passait, rien n'allait comme il fallait. Trop épuisée pour lutter d'avantage, la jeune fille abandonna ses dernières forces et sombra dans l'inconscience.

...

Où était-elle ? Ce cauchemar était-il enfin fini ? Allait-elle, à présent, s'éveiller dans son lit et partir au lycée comme chaque matin ? Revenir à ce monde humain, banal, où seules quelques âmes perdues pourraient paraître surnaturelles ? Elle se sentait comme blasée par l'étrange maintenant. Rien n'aurait pu l'étonner plus. Si les schtroumpfs existaient vraiment, et qu'ils courraient dans les rues de Karakura en ce moment même, non cela ne l'étonnerait pas. Peu à peu, Akina reprenait conscience. Elle pouvait entendre de nouveau. Elle entendait des bruits de pas, dans le sable, des pas de course. Elle pouvait sentir de nouveau, elle se sentait ballotée, au rythme de la course, comme si quelqu'un la tenait dans ses bras. Elle ouvrit les yeux. Elle pouvait voir. Une fois que ses pupilles se furent réadaptées à la lumière, ce qu'elle remarqua en premier fut une de ses mèches roses. Qui n'était plus si rose que ça. Tombant sur son front, les cheveux étaient décolorés et reprenaient peu à peu leur couleur brune d'origine. Elle était donc partie depuis plus d'un jour... Sûrement deux. Deux jours. Mais elle ne se souvenait de rien. Ah si, quelques souvenirs. Tout lui revenait à présent. Mais de nombreux trous noirs prenaient place entre les différents évenements, comme si elle avait oublié quelque chose... Elle se sentait faible, toujours. Elle n'arrivait même pas à bouger son bras. Pourtant, en faisant beaucoup d'efforts, elle réussit à tourner la tête pour observer la personne qui la portait.

Surprise. C'est ce qu'elle ressentit en retrouvant son nez collé à une immense poitrine. Etonnée, elle releva un peu la tête pour voir le visage qui se caché derrière, et suivit le cours de ces longs cheveux roux. Une jeune femme, le visage sérieux et inquiet, regardait droit devant elle. Elle était perdue dans ses pensées, et n'avait pas l'air d'avoir remarqué son réveil. Akina la vit jeter un coup d'oeil à ses côtés, et tourna la tête pour aperçevoir une autre jeune femme, plus petite, brune, qui abordait le même visage, la même expression. L'humaine pouvait ressentir les émotions de la première femme, à présent qu'elle était vraiment réveillée, et ne ressentait que tristesse, inquiétude, et détermination. Alors qu'elle commençait à se demander qui elles étaient, elle aperçut le kimono noir. Le même kimono que portait le garçon qui l'avait sauvée. Une foule de questions envahit la tête de la jeune fille, et à présent qu'elle pouvait parler, elle n'allait pas s'en priver. Au fil des interrogations, sa panique et son incompréhension montaient en elle, sans qu'elle puisse les restraindre, et ces émotions se dirigèrent vers la femme qui la portait.


- Où on est ? Qui êtes vous ? Qu'est-ce qui se passe ? Où sont les deux hommes de tout à l'heure ?

Elle se souvint des questions qu'elle avait posé aux quatres personnes qui avaient tué l'homme au chapeau, et n'ayant pas eu de réponses les posa de nouveau.

- Qu'est-ce que sont les arrancars, les hollows, l'énergie spirituelle ? Et qui est Aizen ?

Akina avait l'impression de devenir folle, rongée par cette incompréhension permanente. Avant qu'elle n'aie le temps d'ouvrir de nouveau la bouche pour poser d'autres questions, ou avant même qu'elle aie le temps d'entendre la moindre réponse, deux de ces monstres masqués de blancs apparurent devant eux, et poussèrent un cri, ce cri strident que la jeune fille avait bien trop entendu, et qui lui apportait bien trop de mauvais souvenirs. Les yeux au bord des larmes, elle posa de nouvelles questions qu'elle cria presque.

- Et qui sont-ils ceux là à la fin ?! Pourquoi veulent-ils manger les âmes ? Et pourquoi s'attaquent-ils à nous ?! QU'EST-CE QU'IL SE PASSE ICI?!!!

_________________



Frozen

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://usaginokamen.over-blog.net/
Momo Hitsugaya
Modo/Capitaine de la 5 ème Division
Modo/Capitaine de la 5 ème Division
avatar

Messages : 154
Date d'inscription : 13/08/2008
Age : 24
Localisation : Derrière toi, bouuuuuuuuh !

Feuille de personnage
Niveau:
35/100  (35/100)
Lettre: C
Expérience:
0/300  (0/300)

MessageSujet: Re: Get the kids and go back home   Dim 24 Mai - 12:58

Tout c'était passé très vite : Alors que la petite Capitaine c'était jetée sur le traître sabre en main, Renji avait pris l'initiative de lancer lui aussi une attaque. Il aurait suffit d'une demi-seconde d'inattention de la part d'Ichimaru pour que la combinaison réussisse, mais inutile de se faire des espoirs pour rien. L'attaque n'avait pas toucher sa cible, et cela n'était pas vraiment surprenant. Gin était déjà quelqu'un de fort, il avait dû s'améliorer lui aussi durant toutes ces années. Alors que le Capitaine Kuchiki s'apprêtait à lancer une seconde attaque, quelqu'un s'interposa. L'expression sur le visage de Momo se modifia à nouveau. Toshiro... Alors lui aussi était venu. La jeune femme baissa la tête tout en esquissant un sourire nerveux. S'ils étaient partis sans en parler à personne, c'était en partie dans le but de ne pas exposer les êtres qui leur étaient cher aux dangers du Hueco Mundo. Comme pour lui faire comprendre qu'elle était idiote et qu'elle avait très mal calculé ses actes, la situation était totalement contraire à ce qu'elle devait être. Son propre fils s'était égaré dans le désert avec son meilleur ami pour venir la sauver, et maintenant son mari était là pour la défendre... Pourquoi fallait-il toujours que ce soit elle qui soit protégée ? Au fond, elle n'avait pas vraiment changé. Elle était toujours la fille qu'on devait protéger à cause de son inconscience et de sa naïveté. Oui, car au fond, si elle avait bien réfléchit elle aurait prévu que son fils se serait mis en tête de venir la chercher, déclenchant une réaction en chaîne car Toshiro n'aurait certainement pas laissé son épouse et son enfant seuls au Hueco Mundo.

Décidément, elle était incapable d'entreprendre quoi que ce soit sans mêler d'autres personnes à ses affaires. Mais ce n'était vraiment pas le moment de se lamenter sur son sort; la jeune Madame Hitsugaya revint vite à elle, bien qu'encore confuse. Toshiro s'était approché d'elle, il lui déposa un délicat baiser sur les lèvres avant de lui murmurer "je t'aime" au creux de l'oreille. Après quoi, il se tourna vers Ichimaru et se mit en garde. Renji leur offrit alors un de ses rictus insolent et les dépêcha de rentrer pour porter secours au Capitaine de la 6è Division. Momo égara un regard en direction de Matsumoto. Elle allait devoir prendre la fuite avec la petite fille, pour récupérer les enfants et rentrer... Laissant ainsi les deux capitaines seuls face au traître. La jeune Capitaine devait se résoudre à tourner le dos à son mari et à son meilleur ami. Mais il n'y avait pas le choix : Kaguya, Kureno et aussi cette petite fille avaient besoin d'aide, seuls ils ne tiendraient pas longtemps dans le monde des Hollows. Momo secoua la tête, elle finit par se reprendre en main. Elle devait faire confiance à Renji et Toshiro, et devait venir en aide aux enfants. Elle fit signe à Rangiku qui acquiessa et prit la petite fille dans ses bras. Le combat contre Gin avait déjà commencé. La petite Capitaine lança un dernier regard aux deux hommes qu'elle laissait derrière elle.


* Vous avez intérêt à revenir entier, sinon vous aurez affaire à moi les garçons ! *

C'est sur cette pensée que Rangiku et Momo s'étaient retirées. Elles quittèrent le lieu du combat à grands coups de shunpo, et allaient dans la direction d'où elle pouvait ressentir, bien que très faiblement, les reiatsus des deux autres enfants. Il fallait faire au plus vite, avant que l'un d'entre eux ne soit blessé ou rencontre des problèmes... L'inquiétude de Momo grandissait à chaque pas. Il fallait tout mettre en oeuvre pour arriver le plus rapidement possible. Plus concentrée sur son objectif qu'autre chose, elle fut tiré de ses pensées lorsqu'elle sentit le regard de Matsumoto se poser sur elle quelques instants. Il ne fallait pas négliger le fait que la Vice-Capitaine avait passé de longs jours dans ce désert, et qu'elle en était sérieusement affaiblie. Aussi, il valait mieux qu'elles évitent au maximum toute forme de combat, et conserver un maximum de force. Alors que la jeune Capitaine lança un regard à sa compagne pour vérifier si elle ne se sentait pas trop fatiguée, elle remarqua que la petite fille semblait s'être réveillée. Ses cheveux avaient repris une couleur normale, mais l'incompréhension de l'enfant se lisait encore sur son visage. Elle commença alors à sortir à la file tout un tas de questions et enchaînait sur une autre avant que quelqu'un ne puisse y répondre. Momo freina sa course et continuait de regarder l'enfant. Son état d'esprit était compréhensible, elle avait été tiré de sa vie de simple humaine pour se retrouver dans ce désert blanc entourée de monstres et de personnes qu'elle ne connaissait pas. La jeune femme s'approcha et fit un sourire à la petite fille, pour essayer de la rassurer.

- Calme toi, jeune fille. Nous ne te voulons aucun mal.

- Qu'est-ce que sont les arrancars, les hollows, l'énergie spirituelle ? Et qui est Aizen ?

Le sourire de Momo disparut; elle détourna la tête. Quoi qu'il arrive, le nom de cet homme revenait toujours la hanter. Elle tourna le dos et fit quelques pas dans le sable, le regard perdu dans le vague. La pression spirituelle des enfants... Au début, elle ne voulait pas y croire. Mais il fallait bien en venir à l'évidence : elle venait d'en dessous. La forêt des Menos. C'était certainement là qu'ils se trouvait. La jeune Madame Hitsugaya implorait en silence, pourvu que rien ne leur arrive. Elle finit par légèrement relevé la tête.

- Fais-moi confiance, il vaut mieux pour toi que tu ne ne saches pas.

Un lourd silence s'installa alors. Mais il ne demeura pas longtemps, car deux Hollows apparurent alors devant elles. Ils poussèrent un cri strident, et fixaient leurs proies comme s'ils imaginaient le festin qu'ils allaient faire. La petite fille perdit de nouveau son sang-froid et recommença à poser des questions. Elle était au bord des larmes. Momo était de dos, elle ne la voyait pas, mais elle devinait à l'intonation de sa voix qu'elle mourrait d'envie de fondre en larmes. Que les larmes coulent, et emportent avec elles tout ce auquel on ne veux pas croire. Toutes ces choses qui sont arrivés, et que l'on espère voir disparaître comme ça, comme un mauvais cauchemar. Oh oui, elle connaissait cette sensation. Rangiku aussi, devait bien savoir de quoi il s'agissait. Les deux monstres finirent par se mettre d'accord et commencèrent à courir dans leur direction. Très calme, Momo dégaina son zanpakutoh, sans faire un geste de plus.

- Reste en retrait, Matsumoto. Tu en as assez fait pour le moment. Ce ne sont que des Hollows de base, ça sera vite réglé !

Puis elle se retourna, et adressa un grand sourire à son amie ainsi qu'à la petite fille. Le genre de sourire que l'on voit sur le visage des gens lorsque tout va bien. Certes, la situation était loin d'être bonne. Mais il valait mieux ne pas se prendre la tête et se stresser inutilement. Tout le monde en avait marre de cette agitation, et la petite vie tranquille que chacun avait derrière lui était certainement la chose qui manquait le plus. La jeune Capitaine exécuta un shunpo afin de se retrouver derrière les monstres au masque blanc. Ceux-ci stoppèrent leur course et se retournèrent. Mais ils étaient lent, très lent. Ce qui facilitait plutôt la tâche. Momo donna un violent coup sur le masque du premier Hollow qui se fendit en deux. L'autre tenta de l'attaquer pendant ce temps-là, la jeune femme fit volte-face et para les griffes énormes du second monstre. Ils restèrent dans cette position durant plusieurs secondes, l'un tentant de forcer pour briser la garde de l'autre. Puis un léger rictus se dessina sur les lèvres de Momo. Pendant qu'elle tenait sa garde de la main droite, elle avait créer dans sa main gauche une boule d'énergie, d'environ une quinzaine de centimètres de diamètre.

- Hadô no Roku : Reibaru !

La sphère fut éjectée de la main de la Capitaine à très grande vitesse et entra violemment en impact avec le masque du second Hollow, qui finit par se briser. Celui-ci disparu également. Momo rengaina son sabre, et laissa échapper un léger soupir. Pour un shinigami de niveau Capitaine, ce genre de Hollows étaient du menu fretin. Mais pour des étudiants à l'Académie, bien qu'il ne s'agisse pas d'un grande menace il s'agissait déjà d'un danger à ne pas négliger. Alors comment cela se passerait-il si les enfants venaient à devoir affronter des Menos Grande ? La jeune femme ne cessait de se répéter en murmurant tout doucement que tout irait bien, que les deux enfants étaient assez doués et plutôt intelligents, qu'ils ne se laisseraient pas avoir aussi facilement.

_________________

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rangiku Matsumoto
Vice Capitaine de la 2d Division
Vice Capitaine de la 2d Division
avatar

Messages : 35
Date d'inscription : 18/08/2008
Age : 26

Feuille de personnage
Niveau:
28/50  (28/50)
Lettre: C
Expérience:
0/300  (0/300)

MessageSujet: Re: Get the kids and go back home   Sam 13 Juin - 15:15

Les deux femmes shinigamis s’étaient éloigner du combat il y avait un petit moment maintenant. Sels leurs bruits de pas d’une course effrénée, se laissaient entendre entre les deux femmes silencieuses. Chacune plonger dans leurs pensées, a la recherche des deux brebis perdues dans le désert. Rangiku bien que son visage sérieux et déterminer, était en ce moment même totalement perdu. Pourquoi tout ceci est arrivé ? Pourquoi tout ne se passait pas aussi bien qu’elle l’aurait voulu. Pourtant tout avait bien commencé. Ils s’étaient retrouver tous les trois et allait repartir à la soul, pourquoi cela dérapait-ils ainsi ? Sa faute.. C’était sa faute si Renji-kun et Hitsugaya-taicho était à présent au devant d’un combat bien difficile ou elle savait qu’ils ne reviendraient pas indemnes. Sa faute si elle avait été assez faible pour croire les mots de Gin, alors qu’elle aurait dut se douter de la tournure des choses. Depuis leurs enfances respectives sa avait toujours été la même chose. Ils étaient ensemble, puis Gin s’en allait pour une durée indéterminée. Rangiku elle l’attendait patiemment, jusqu'au jours ou il daignait re-pointer le bout de son nez. Souvent il lui fit ce coup, mais toujours.. Elle avait attendu son retour. Cette fois-ci pourtant avait-elle espéré que tout ça cesse ? Qu’il reste avec elle, qu’il se rende compte de son erreur et qu’il revienne ? Qu’elle naïveté ! L’amour qu’elle ressentait pour cet homme l’avait rendu aveugle mais aussi totalement stupide. Si seulement elle ne l’avait pas suivie. Si elle avait écouté kira-kun, et Momo-chan, et qu’elle ne leur avait pas tourné le dos pour de simples explications. Explications qui la perd encore plus sur le sujet « gin » cet homme compliqué qu’elle s’efforçait de comprendre au mieux. Elle se rendait bien compte qu’après toutes ces années elle ne le connaissait toujours pas assez bien. Vraiment.. Elle aurait dut rester au sein de sa division, mais il était…. Comme une lumière attirant un papillon, une lumière ? Ce mot était bien doux pour l’albinos qui s’amusait ainsi avec ces sentiments. Mais a présent, elle n’avait plus le droit au doute, elle devait tourner la page même si son cœur pleurait en ce moment même toute la douleur qu’elle ressentait. Gin ne reviendrait plus elle devait se faire une raison. Il était parti du coté d’Aizen et plus rien ne pourras le ramener. Mais sa faisait mal. Ces mots qu’il avait prononcés, dont chaque intonations lui envoyait une nouvelle douleur.

Son visage restait graver dans son esprit, son sourire de renard, déballant ces mots cruels a son égard, ces yeux comme toujours fermés, ces cheveux blancs dans lesquels elle aimait autrefois passer sa main. Elle savait que ce visage allait la hanter des jours durant encore. Lors de sa trahison à la soul society il lui avait fallu plusieurs mois pour se remettre et encore la douleur avait toujours été présente quelques part, au fond d’elle, même si elle s’efforçait à ne pas y pensé. Elle allait réapprendre à l’oublier cette douleur qui s’était raviver si soudainement. L’énergie des enfants semblait se rapprocher, ce qui sortit Rangiku un peu de ces pensées noires, l’inquiétude reprenant sa place sur son visage déjà contracter par la fatigue et la tristesse. Cette fatigue a coté de tout ça n’était rien, elle ne la ressentait que vaguement, ces jambes semblant courir d’elles-mêmes, ces pensées semblait lui faire oublier la douleur dans tous ces muscles sous l’effort qu’elle devait fournir pour continuer de courir, mais ceci n’était rien. Non rien du tout, elle avait déjà eu des missions fatigante et difficile, elle savait qu’elle saurait tenir jusqu’as leurs retours. La jeune humaine qu’elle portait dans ces bras, n’était pas bien lourd, elle pouvait donc support aisément son poids et le sien en même temps. Cette pauvre petite… comment s’est-elle retrouver dans cet endroit ? Que lui est-il donc arrivé ? C’était déjà un miracle qu’elle s’en sorte vivante. Qu’elle tienne bon jusqu’as leurs arrivés ! Elle semblait si faible, si fragile. Ran tourna la tête en direction de sa chère amie. Elle se souvenait des mots prononcer par celle-ci avant qu’elle parte avec Gin au hueco. Elle ne l’avait jamais jugée comme une traître, elle était même venue pour la rechercher ! Pouvait-on rêver mieux comme amis ? Si seulement ils savaient à quel point elle se sentait heureuse d’avoir un tel entourage, ils lui donnaient la force de continuer à avancer.

* que ferais-je sans eux ? *

Ha ça ! Elle ne le savait pas ! Ce qui renforçait son sentiment de culpabilité. Pourquoi avait-elle voulu quitter tut ceci pour Gin ? Plus elle y pensait et plus elle se sentait stupide. Elle retint un sursaute quand Momo la fixa à son tour. Elle lui fit un signe de tête pour dire qu’elle allait bien, elle n’avait senti son « fardeau se réveiller » bien trop absorber par toutes ces pensées. Si bien qu’elle s’arrêta net un peu surprise lorsque celle-ci déballa toutes ces questions les unes après les autres le ton de sa voix paniquer remplie d’incompréhension. Pauvre petite… elle semblait si perdue, totalement dépassé par les événements.

- Où on est ? Qui êtes vous ? Qu'est-ce qui se passe ? Où sont les deux hommes de tout à l'heure ?

Que pouvait-elle bien lui répondre sans l’enfoncer d’avantage dans l’incompréhension ? Il leurs faudrait du temps pour tout lui expliquer ce qu’ils n’avaient pas pour le moment. Elle compatissait et voulant la rassurer, elle la serra un peu plus contre elle un sourire rassurant sur le visage.

- on est la pour te protéger, calme-toi….

- Qu'est-ce que sont les arrancars, les hollows, l'énergie spirituelle ? Et qui est Aizen ?

Elle se mordit la lèvre a cette dernière question. Aizen, le traître qui avait embarqué gin dans ces histoires de grandeurs. Mais aussi l’homme qui avait fait souffrir son amie. Elle lança un regard inquiet vers Momo sachant que même après toutes ces années elle était très sensible sur ce sujet. Cette dernière répondit qu’il ne valait mieux pas qu’elle le sache. Et elle avait bien raison, seulement la pauvre petite avait besoin de savoir ce qui lui arrivait. Rangiku voulu prendre le relais, voulant calmer la jeune humaine qui semblait paniquer un peu plus chaque seconde, mais deux apparitions et des cris stridents l’en empêcha. L’humaine s’agita un peu plus, alors que les larmes apparaissaient aux coins de ces yeux. La rousse se sentait impuissante devant tant de détresse, toute femme avait en elle un sens maternelle et la voir ainsi lui faisait beaucoup de peine. Les deux hollows n’allait pas tarder à attaquer, et Rangiku débloqua un de ces bras pour attaquer Haineko, mais au même moment ou il commençait à dégainer son chat de cendre, la capitaine de la cinquième division, lui demanda de rester en arrière qu’elle en avait déjà assez fait. Hésitante elle rengaina tout de même son zanpakuto avant de reprendre l’humaine a deux bras, la tête légèrement penché en avant, son regard dans le vague. Puis elle adressa un nouveau regard a la jeune fille, un sourire doux aux lèvres.

-Nous ne pouvons répondre à toutes tes questions maintenant. Nous devons encore récupérer deux enfants perdus dans ce désert. Fait-nous confiance nous ne te voulons pas de mal, quand tout sera fini nous t’expliquerons ce que tu as besoin de savoir.

Elle hésita un instant et lui expliqua quand même la situation principale.

Je m’appelle Rangiku, et cette gentille maman s’appelle Momo. Les deux hommes qui nous accompagnaient sont rester las bas afin de nous permettre de fuir notre….. Ennemi elle eut beaucoup de mal à dire ce dernier mot. Nous sommes des shinigamis, tu n’as rien a craindre de nous. Notre rôle est de vous protéger de ces monstres que tu vois qu’on appelle des hollows. Je t’expliquerais plus tard ce que sont les hollows. Nous allons t’emmener à la soul society, afin que tu t’y repose et que tu y soit soigner.

Elle passa ensuite une main doucement dans ces cheveux, un geste qui ne voulait que la calmer, et la rassurer. Son sourire doux toujours accrocher au visage, elle regarda de nouveau Momo qui faisait venait de finir le second hollows.

-j’ais l’impression qu’il va nous falloir descendre Momo-chan.. Je crois que tu as ressentit la même chose que moi.

Ho que oui elle l’avait ressentit vu son inquiétude qui se lisait sur son visage et dans ces yeux. Rangiku n’avait que peu envie d’emmener Akina la dessous, mais elle ne pouvait pas la laisser ici toute seule. Comme une bonne fuku elle attendit les directive de sa chère amie capitaine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Akina Kojima
Modo/Humaine
avatar

Messages : 191
Date d'inscription : 19/08/2008
Age : 24

Feuille de personnage
Niveau:
8/50  (8/50)
Lettre: C
Expérience:
0/300  (0/300)

MessageSujet: Re: Get the kids and go back home   Mer 24 Juin - 14:03

Akina avait concience de son hystérie, mais ne pouvait la calmer. Combien de temps... Depuis combien de temps gardait-elle toutes ces questions dans sa tête ? L'incompréhension et la peur s'étaient peu à peu accumulé en elle, jusqu'à ce qu'elle n'en puisse plus et craque, ce qui se deroulait en ce moment même. Même si elle le voulait, elle ne pouvait arrêter ce flot de questions et ces petites larmes qui perlaient au coin de ses yeux. La panique l'avait gagné en cet instant et la raison n'avait pas sa place ici. La femme brune avait ralenti en la voyant réveillée, mais celle qui la portait s'arrêta net en entendant sa voix, elle n'avait sûrement pas remarqué que la petite humaine était déjà réveillée. Pourtant qu'est-ce qu'elle aurait aimé dormir encore... Son corps lui semblait tellement lourd, le moindre mouvement lui demandait beaucoup d'effort, et le simple fait de garder les yeux ouvert lui était fatiguant. Mais elle pouvait parler, voir, réagir de nouveau, et bien que ce soit difficile elle pouvait quand même bouger, elle allait donc en profiter. Akina n'était pas encore bien sûr que ces deux femmes qui essayaient à présent de la calmer soient du "bon côté". Mais y avait-il encore des bons et mauvais côtés ? Tout ce qu'elle savait c'est qu'elle ne voulait pas rester ici plus longtemps, dans ce monde. Car si elle avait bien compris une chose, c'est que cette planète n'était pas la Terre. Elle voulait tout oublier, en finir avec tout ça, se retrouver chez elle, dans sa chambre, se rendre compte qu'il ne s'agissait que d'un cauchemar, que tout ce qu'elle avait vu et vécu n'était que le sujet de son immagination. Simplement elle avait beau se mordre la lèvre pour revenir à la réalité, rien ne changeait. Cette étendue de sable autour d'elle, cette panique, cette fatigue, cette inquiétude que dégageaient ces deux femmes, tout était là, bien réel. Elle cherchait à comprendre mais ne comprenait rien. Si, en fait, une chose lui était "apparut". Il semblait qu'elle arrivait à distinguer les émotions des gens autour d'elle bien plus précisement qu'elle ne l'aurait cru possible, et ce aussi semble irréel. De plus, depuis qu'elle s'était réveillée quelques instants plus tôt, cette faculté semblait être plus sensible. Akina continuait son flot de question, et finit par demander l'identité d'un homme, le seul nom qu'elle avait pu entendre jusqu'à présent, mais dont elle ne connaissait pas le visage. Aussitôt elle su que cette question était très mal venue et qu'elle aurait mieux fait de se taire. Le visage de la femme brune s'endurcit, et elle se détourna en perdant son sourire, tandis que son amie se tournait vers elle d'un air soucieux.

- Fais-moi confiance, il vaut mieux pour toi que tu ne ne saches pas.

La petite humaine se figea et se tut, effrayée par ce que ressentait la femme qui venait de parler. Elle ne pouvait mettre de nom sur ces émotions, mais à présent elle savait qu'elle ne souhaitait vraiment pas rencontrer cet Aizen, peu importe son identité. Elle se replia un peu sur elle même, se blotissant un peu plus contre la rousse ainsi, essayant de calmer ce flot de sentiments qui se deversait en elle, des sentiments familiers, les siens, comme étrangers, ceux des femmes qui l'accompagnaient. Une sorte d'énergie nouvelle fit alors son apparition, une énergie qu'elle ne connaissait que trop bien. Ces monstres, ils étaient de retour, elle les voyait apparaître de nouveau dans ce cauchemar sans fin. Akina eut l'impression que quelque chose étouffait son coeur, se resserant peu à peu autour de lui comme pour l'écraser, et la panique refit surface. Alors que ces... choses poussèrent leur cri strident, elle plaqua ses mains sur ses oreilles, mais rien n'y fit et elle l'entendit quand même. Elle se rappela... sa tante, le sang... Non, elle voulait oublier tout ce qui s'était passé quelques années plus tôt, elle le devait. Le passé était le passé, elle savait à présent que c'était un de ces monstres qui avait tué son tuteur, mais que pouvait-elle bien faire de cette information ? Ne jamais savoir la vérité aurait sûrement été préférable... Le cri s'était fini, il n'avait duré qu'une ou deux secondes mais il lui avait paru durer une éternité. La petite humaine jeta un coup d'oeil devant elle alors que la femme qui la tenait lacha un des bras qui la tenait, et vit qu'elle brandissait à présent une épée. L'autre femme, un peu plus loin devant, en tenait une également et dit à son amie de rester en arrière. Celle-ci obéit et rangea son arme, reprenant Akina dans ses deux bras. La petite fille n'avait pas quitté les yeux de l'épée de la brune, se rappelant subitement que Jack avait une épée lui aussi. Ces gens combattaient donc ainsi ? Mais est-ce que de simples épées pouvaient vaincre ces monstres ? La première femme se retourna et leur sourit, avant de disparait subitement. Où était-elle passée ? Elle réapparut presque aussitôt juste devant un des deux monstres, et abbatit son arme sur sa tête. Le deuxime monstre essaya de l'attaquer, mais elle se retourna pour parer à temps alors que le premier ennemi disparaissait, comme s'il s'évaporait dans l'air. La femme brune tendit alors sa main gauche devant elle et prononca une formule, ce qui envoya une boule d'énergie sur le deuxième monstre qui disparut à son tour. Akina avait regardé tout cela, les yeux écarquillés. Alors en plus d'avoir ces épées, ils avaient aussi une sorte de magie pour se déplacer très vite et pour envoyer des boules d'énergie sur leurs ennemis ? D'autres questions lui vinrent à l'esprit, mais cette fois ci elle garda le silence, et se tourna vers la femme rousse qui lui souriait, lui explicant un peu la situation. Elles devaient récupérer deux autres enfants avant de rentrer apparement, et la petite fille se demanda s'ils allaient bien, perdus dans un désert pareil. Mais s'ils étaient des connaissances à ces femmes, ils devaient avoir cette sorte de magie eux aussi, non ? Elle ne demanda rien, écoutant le reste de l'explication sans un mot.

- Je m’appelle Rangiku, et cette gentille maman s’appelle Momo. Les deux hommes qui nous accompagnaient sont rester las bas afin de nous permettre de fuir notre….. Ennemi. Nous sommes des shinigamis, tu n’as rien a craindre de nous. Notre rôle est de vous protéger de ces monstres que tu vois qu’on appelle des hollows. Je t’expliquerais plus tard ce que sont les hollows. Nous allons t’emmener à la soul society, afin que tu t’y repose et que tu y soit soigner.

Des dieux de la mort ? Des hollows ? La soul society ? Au moins à présent elle avait des noms pour toutes ces personnes et choses qu'elle avait vu, bien que cette "société" lui soit encore inconnue. Mais elle ne voulait plus poser de question, de peur de faire une nouvelle gaffe, de plus elle avait senti de la peine chez Rangiku lorsque celle-ci avait dit le mot "ennemi", une triste émotion suffisait sans qu'elle aie à en rajouter en plus. Son sourire et l'annonce du fait qu'elle soit une "protectrice" était tout de même rassurant, du moins bien plus rassurant que le mot "shinigami". Elles n'avaient pas l'air méchantes ces déesses de la mort, et après tout elles l'avaient protégée jusqu'à présent donc elle leur devait sûrement la vie. La petite humaine réussit à répondre à ce sourire, essuyant ses larmes du dos de sa main, enfin calmée.

- Je suis Akina Kojima... Hajimemashite... Ya arigato...

Rangiku-san passa alors une main dans ses cheveux, et la petite humaine cligna des yeux à ce geste, surprise. Ses joues rosirent un peu et elle détourna le regard. Elle n'était pas habituée à de l'affection qui s'apparentait à de l'affection maternelle, et ne se souvenait pas que quiconque aie déjà fait un geste pareil envers elle. Les mots que prononça la jeune femme la surprirent également. Aller en dessous ? Où ça ? Etait-ce pour aller chercher ces enfants ? Akina était un peu effrayée, car cet endroit ne serait sûrement pas mieux que les endroits qu'elle avait vu jusqu'à présent, mais bon elle était bien accompagnée. Elle leva de nouveau les yeux vers la rousse.

- Si vous voulez je peux marcher, Rangiku-san, ce n'est pas la peine de me porter...

Elle était peu certaine de la véracité de ses mots mais voulait essayer de se rendre un minimum utile. Serait-elle vraiment capable de tenir sur ses pieds ? Elle n'avait qu'à essayer, après tout malgré la fatigue elle était toujours conscience et avait un peu d'énergie restante, autant en profiter au lieu de la ménager.

_________________



Frozen

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://usaginokamen.over-blog.net/
Momo Hitsugaya
Modo/Capitaine de la 5 ème Division
Modo/Capitaine de la 5 ème Division
avatar

Messages : 154
Date d'inscription : 13/08/2008
Age : 24
Localisation : Derrière toi, bouuuuuuuuh !

Feuille de personnage
Niveau:
35/100  (35/100)
Lettre: C
Expérience:
0/300  (0/300)

MessageSujet: Re: Get the kids and go back home   Mer 24 Juin - 19:54

Momo se tourna vers ses acompagnatrices. La petite fille s'était présentée sous le nom de Akina Kojima. Elle avait essuyé ses larmes et semblait s'être calmée. Rangiku avait très certainements dû lui faire un compte rendu rapide de la situation pendant qu'elle se débarassait des Hollows, histoire de faire comprendre à l'enfant que les deux jeunes femmes n'étaient pas ses ennemies; la petite semblait un peu plus en confiance. Matsumoto adressa alors un regard à la jeune Capitaine et suggera qu'elles allaient devoir "descendre". Oui, les enfants étaient en dessous, il n'y avait plus aucun doute là-dessus. La Vice-Capitaine semblait attendre une réaction de la part de Momo; un ordre, un mot, quelque chose. La jeune femme inspira profondément et croisa les bras sur sa poitrine afin de garder son calme et de réfléchir posément. Il serait préférable de ne pas emmener la petite fille dans la forêt des Menos, car cela ne ferait que l'exposer davantage au danger. Tant qu'affaire, il aurait été préférable que Matsumoto ne descende pas non plus. Seulement elles connaissaient mal ce monde et les menaces qui s'y trouvaient. Rien ne pouvait laisser croire qu'une fois en bas il serait facile de remonter. Elles savaient que ce qu'il se trouvait en bas était un endroit pleins à craquer de Hollows plus puissants qu'elles n'en avaient croisés jusqu'à présent, mais n'y étant jamais allé, elle ne pouvait pas savoir si elles risquaient de tomber sur autre chose. De plus, en y allant seule, elle n'était pas sûre de pouvoir protéger les deux enfants de tous les Menos, si seulement elle arrivait déjà à les rejoindre. Et si Rangiku et Akina se faisaient attaquées pendant ce temps-là, aucun moyen de le savoir ou de réagir.

Cela semblait plutôt clair : Mieux valait éviter de se séparer dans ce genre de situation. La jeune Madame Hitsugaya tapa légèrement du pied sur le sol, relevant un peu de poussière. Et comment est-ce qu'elle allaient passer là-dessous ? Remarque, ce n'était pas vraiment un problème. Un bon coup de Zanpakutoh devrait suffir à faire tomber le voile de sable. Un léger sourire se dessina sur son visage à cette pensée. Décidément, l'influence que Renji avait sur elle était plus grande qu'elle n'aurait pût le soupçonner. Mais il fallait bien l'admettre, la jeune femme avait du mal à réfléchir sérieusement tout en sachant que son fils et son compagnon risquaient leurs vies à chaque instants. Il fallait agir, le temps leur était compté. Seulement il ne fallait pas non plus foncer tête baissée. Mais Momo avait extrêmement de mal à se concentrer, et laissa échapper un soupir de désolation. Puis la petite adressa quelques mots à Rangiku en lui certifiant qu'elle était en mesure de marcher. Il est vrai que depuis tout à l'heure, la pauvre se faisait trimballer d'un côté et de l'autre comme un sac à patates. Momo s'approcha d'Akina et lui accorda un sourire, elle avait retrouvé cet air rassurant qu'elle avait encore quelques minutes auparavant.


- Si tu es en mesure de te déplacer seule, il y a quelques petites choses que j'aimerais te dire. Il ne faut surtout pas que tu t'éloignes de nous, quelqu'en soit la raison, d'accord ? Je sais que tu as vécu des choses difficiles jusqu'à maintenant, et ce que tu risques de voir d'ici quelques instants ne fera certainement qu'enrichir les plus horribles de tes cauchemards, mais surtout tu dois rester tranquille et nous suivre. On est là pour te protéger, c'est notre mission, et une fois qu'on aura terminé ce qu'on a à faire ici, on te fera soigner et on te ramènera chez toi.

Elle adressa un clin d'oeil à Matsumoto.

- Quant à nous on ira dévaliser les boutiques de Karakura, pas vrai Ran' ?

Oui, enfin... Encore fallait-il que son fils veuille bien la laisser partir dans le monde des humains. Et encore, il fallait déjà se sortir de ce guêpier avant de penser aux magasins. Pour Momo et Rangiku, c'était la première fois qu'elles venaient ici. Elles ne savaient donc pas vraiment comment s'y prendre pour passer dans la forêt des Menos Grande. Mais cela ne devait pas être bien compliqué, en cherchant bien elles devraient réussir à y pénétrer. La jeune Capitaine tourna la question dans tous les sens dans sa tête, et finit par perdre patience. Une artère se dessina sur son front et elle serra les poings. Elle n'avait qu'une envie : en finir au plus vite, et si elle laissait libre court à ses sentiments tout le sable du Hueco Mundo ne serait déjà plus que de l'histoire ancienne, balayé par la fureur de Tobiume.

- Rangiku ? Voici les ordres, dit-elle sur un ton très sérieux qui fût vite trahit. Propose-moi une idée censée pour qu'on descende dans cette fichue forêt des horreurs avant que mes nerfs ne me lâchent...

Bien sûr, ses ressentiments de colère n'étaient pas adressés à son interlocutrice, mais Momo avait de plus en plus de mal à se tenir tranquille et il était évident qu'il valait mieux pour tout le monde qu'elle se contienne, dans l'immédiat. Aux vues de la situation, il n'était pas anormal de perdre toute forme de raison. Elle tenta d'imaginer le calvaire qu'avait pût subir Matsumoto pendant tout le temps où elle avait été prisonnière de ce monde, quel courage... Cela ne faisait même pas une journée entière qu'elle était là, et déjà la jeune Capitaine perdait son sang-froid. Quoi que, elle n'avait plus aucune notion du temps qui s'écoulait depuis qu'ils étaint arrivés, car les instants passés dans ce désert se suivaient et se ressemblaient inéluctablement.

_________________

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kuchiki Kaguya
Admin/Vice Capitaine de la 6 ème Division
Admin/Vice Capitaine de la 6 ème Division
avatar

Messages : 253
Date d'inscription : 03/07/2008

Feuille de personnage
Niveau:
28/50  (28/50)
Lettre: C
Expérience:
0/300  (0/300)

MessageSujet: Re: Get the kids and go back home   Mar 14 Juil - 18:02

Il n'en pouvait plus, depuis maintenant près de 1 heure ils marchaient Kuréno et lui dans cette forêt maléfique peuplée de créatures assoiffée de sang. Après avoir vaincu l'adjuchas ayant attaqué le jeune Hitsugaya, ils s'étaient dirigés vers le nord dans l'espoir de trouver une sortie, mais pour l'instant il n'y avait rien. De plus ils sentaient qu'ils étaient épiés... Les Menos Grande probablement, pour l'instant ils n'osaient pas s'approcher, leur intelligence n'était pas très développée mais le fait de savoir que ces deux shinigamis avaient vaincu un adjuchas ( niveau supérieur au simple Hollow ), devaient probablement les dissuader de faire quoi que ce soit. D'ailleurs Kaguya n'avait pas lâché une seule fois son zanpakuto, au cas ou ... Depuis son arrivée au Hueco Mundo il s'était amélioré, c'était certain mais il n'était pas encore au niveau d'un siège d'une division. Certes il savait à présent utiliser le shikaï mais il était difficile pour lui de le garder activer, son reiatsu n'étant pas encore assez développé. A son retour ( si il arrivait à repartir ) il s'entrainerait sérieusement et suivrait un peu plus les cours concernant la gérance de l'énergie spirituelle.
En attendant il était occupé ... Il ne devait pas laisser son esprit se concentrer sur autre chose que leur sécurité. Kuréno étant plus jeune était logiquement plus apte à faire une erreur. Il ne réagissait pas comme Kaguya réagirait, son courage avait été exemplaire face à l'adjuchas mais ... Si il s'était retrouvé contre un ennemi ne serait ce qu'un tout petit peu plus puissant, il serait mort à cette heure ci. Kaguya lui avait réussit à vaincre un Menos Grande, puis étant complètement vidé d'énergie et devant aider son ami, il s'était laissé submergé par son Hollow intérieur et avait, avant de réussir à prendre le contrôle, vaincu leur ennemi sans grande difficulté. D'ailleurs il venait d'apprendre une nouvelle attaque et il n'arrivait pas à en retenir le nom. Bof qu'importe après tout tant qu'elle se montre efficace...
Tout à coup une pression spirituelle impressionnante fit son apparition. Une ? Non ! Des centaines, autour d'eux des centaines de pair d'yeux illuminaient la noirceur de la forêt. Des Menos Grande ... Kaguya sur ses garde recula d'un pas et lâcha un hoquet de surprise tant la stupéfaction était grande. La peur qu'il avait ressentit plus tôt n'avait plus lieu d'être puisqu'il en avait déjà vaincu un, mais là, autant. Fuir ? C'était impossible, ils s'étaient regroupés en une masse tellement compact qu'on aurait pu croire que c'était un mur de voile noir qui se profilait devant eux. Ils étaient mort, impossible d'y échapper. Soit ils se battaient et ils gagnaient, soit ils mourraient. Pourquoi étaient t_ils venus dans ce monde ? Pour y trouver la mort ? Surement pas ! Ils étaient censés être les sauveurs... Kaguya n'était pas d'accord pour venir ici. Malgré ça il était venu, il connaissait son ami et il savait que même si il lui interdisait Kuréno serait tout de même partit, seul. Hors ça le jeune Kuchiki ne pouvait pas laisser faire, alors il avait décidé de l'accompagner vainquant ses peurs les plus profondes. Il se tourna vers son ami, ravala son anxiété puis concentra son reiatsu. Il se mit à parler doucement et augmentant le ton à chaque phrase:

_ Pour mon honneur ... Pour la Soul Society ... Pour vivre ... Pour ma famille ... POUR L'AVENIR !!!!

Il sauta d'un seul coup, activant son shikaï par la même occasion, la puissance spirituelle qu'il dégagea fit exploser le sol sous ses pieds lors du décollage. Il leva son immense sabre, relâcha toute gravité autour de lui en modifiant la masse des atomes autour de lui, puis au moment ou il allait frapper l'un de ses ennemis il augmenta la gravité au niveau de son arme et écrasa le masque du Menos Grande qui explosa littéralement sous le choque. Puis par la même occasion, il attrapa son pommeau avec ses deux mains, se concentra et utilisa sa toute nouvelle attaque ... Il commença à faire exploser les plus petits atomes autour de son arme, ce qui entraina des explosions en chaine... Il utilisa son reiatsu pour se faire tourbillonner puis utilisa son attaque. Son arme fendit l'air et fit exploser tous les atomes qu'il touchait. Les hollows autour de lui furent touchés et disparurent en des milliers de particules spirituelles. Il s'apprêtait à continuer d'attaquer quand tout à coup le sable juste au dessus de sa tête commença à tomber. L'offensive qu'il venait de lancer venait de créer un trou dans le plafond de la forêt des Menos ... Il sentit alors 3 reiatsu. Et l'un d'eux était ... Madame Hitsugaya ?!!!!

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bleach-after-futur.forums-actifs.net
Aika Yuudachi

avatar

Messages : 9
Date d'inscription : 31/05/2009
Age : 26

Feuille de personnage
Niveau:
36/50  (36/50)
Lettre: C
Expérience:
0/300  (0/300)

MessageSujet: Re: Get the kids and go back home   Mar 21 Juil - 20:58



Bonsoir, petit homme ~ ♥ …


---------------------------------------------


Le hueco mundo.
Désert blanc qui s’étend à perte de vue, ou la mort et la désolation poursuive chaque intrus qui ose s’y aventurer. Peuplé de créatures immondes, cruelles et sans pitié, rongées par la rage, la vengeance et le désir d’accroitre sa puissance. Ce sont des créatures impitoyables arborant un masque squelettique donc l’expression exhibe la haine et l’envie de meurtre.
Sous ce désert, dans une foret angoissante, se trouvait ces monstres sanguinaires. On l’appelait la foret de Menos.
Faisant autrefois partie de ces monstres, vivant dans cet endroit, je savais à quel point il était dangereux de s’y glisser, même pour un hollow. Mais plus on est puissant, moins on court de risque. Je dévorais cruellement mes semblables pour survivre et augmenter ma puissance, déjà phénoménale à l’époque.
Ces derniers temps, dans Las Noches, personne n’avait fait attention à moi. Je m’ennuyais donc à crever, attendant que père daigne m’assigner une mission exaltante qui pourrait tuer mon ennui.
Attendant ce moment avec impatience, je flânais, bras croisés, posé sur le rebords d’un des balcons du palais de mon maitre. Mes yeux vide de vitalité scrutaient fixement le désert, cherchant, peut être, une nouvelle distraction. De temps en temps, une brise se levait, soulevant mes cheveux souple et m’apportant des grains de sable en plein la figure, ce qui était peu agréable.
Je lâchait un grand soupir, énervée rien qu’à l’idée que mon ennui ne prendrait jamais fin…
Certes, je pourrais faire une petite balade dans la foret de Menos pour y trouver un peu de distraction, mais tuer avec autant de facilité ne m’intéressait guère. Il me fallait un véritable ennemi, un être plein d’énergie et de puissance, un être qui serait susceptible de me faire vibrer, de me charmer et que je pourrais séduire à mon tour… Quelqu’un avec qui je pourrais passer un agréable moment pour finalement l’écharper violemment, et retourner m’ennuyer en pensant à ce fabuleux moment passé en sa compagnie…

Derechef, je soupirais, absorbée par ma rêverie…
Lassée de déambuler dans Las Noches, je descendais du balcon, atterrissant légèrement et silencieusement sur le sable blanc. Je marchais paresseusement, sans destination particulière, sans but précis, guidée par le hasard…
Je songeais aux années où l’ennui n’était pas quotidien, l’époque où je n’étais qu’une adjuchas, où je me régalais à mettre ma propre vie en péril, et que je dévorais mes compagnons.
En ce moment même, je pensais que jamais je ne m’étais ennuyée a ce point. Je songeais à aller désobéir au ordre, et me glisser dans le monde réel pour défier des humains ayant ne serait ce que le minimum de puissance spirituelle.
Quand, soudain, je sentis leurs reiatsu…
Je stoppais ma balade, me concentrant sur ses énergies inconnues. Mon sourire qualifié de cauchemardesque par tout les êtres vivants en ce lieux, fendit mon visage.

« …Shinigami… » murmurais-je d’une voix douce et angoissante à la fois.

Suite à ce mot susurré dans le souffle du vent, mes yeux s’illuminèrent, donnant un aspect machiavélique à ma personne. Je fixais attentivement le sol, juste à mes pieds, tremblante d’excitation, en manque de carnage. Cela faisait bien longtemps que j’attendais d’avoir des shinigamis sous la mains. Enfin, la chance me souriait. J’allais pouvoir me vider de toute ma haine sur ces être abjects et inconscients.
Que faisaient t-ils en ces lieux?
Je me penchais vers le sol, effleurant la sable de ma délicate main droite, constatant que l’un d’eux était « spécial ». Excitée du nouveau jouet qui allait m’être offert, je songeais me joindre à eux…
Les seule fois où j‘avais eu l‘occasion de me battre contre ces bête la était il y a fort longtemps, à mes tout début, lorsque je n‘étais qu‘un petit hollow déjà sanguinaire et impitoyable. Ressentir cette énergie me rappelait donc de lointains souvenir où je m‘aventurais encore sur le monde des humains. Toutes ces âmes hurlant à la mort, angoissées à la vu de mon masque, tétanisées par mon grondements, gémissant des plaintes et des appels à l‘aide…
…Quelle sensation exquise!…

Mais, autant l’avouer, après des années d’abstinence, cela n’était pas aussi exquis que le reiatsu du shinigami que j’avais détecté.
Je me penchais un peu plus vers le sol, humant l'odeur excitante de cet être étrange. Soudain, j'eus un doute...
S'agissait t-il réellement d'un shinigami?
Je me souviens que l'odeur de ces créatures m'était plus qu'insupportable. Et pourtant, tout confirmait qu'il s'agissait d'un shinigami.
J'observais le sable, frémissant, impatiente de tester l‘intrus... Les autres ne m’intéressait guère…
Je me glissait donc dans la foret de Menos, observant ce qui me parut être un jeune homme, je m’accroupis, le toisant d’un regard intéressé,.
Il n’était pas bien grand, possédait des cheveux noir sombre et long, qui auraient parut bien entretenu si il n’avait pas combattu en ces lieux. Elle semblait exténuée, cette pauvre petite chose…

*Pas mal… c’est toi qui à créé cet ouverture dans le sable?… hmmmm ~…*


Ma tête appuyée sur mon poing droit, un sourire malicieux apparut sur mon visage pâle.

« Bonsoir, petit homme ~ ♥ … »


Je guettais attentivement la réaction de la petite curiosité, camouflant un rire espiègle dans le souffle du vent…

[désolée, c'est un peu court ^^"...]


Suite pour Aika et Kaguya dans la forêt des Menos "Les opposés se déchainent".
On est juste à coté de vous, donc vous pouvez nous voir ^^. Par contre bon courage avec tous les Menos x)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rangiku Matsumoto
Vice Capitaine de la 2d Division
Vice Capitaine de la 2d Division
avatar

Messages : 35
Date d'inscription : 18/08/2008
Age : 26

Feuille de personnage
Niveau:
28/50  (28/50)
Lettre: C
Expérience:
0/300  (0/300)

MessageSujet: Re: Get the kids and go back home   Sam 1 Aoû - 0:02

[ce n'est pas génial, mais je ne pouvais pas continuer de vous faire attendre!]

La jeune fille décida d’elle-même qu’elle était en mesure de marcher seule. Rangiku, la laissa se mettre sur ces pieds, un peu inquiète tout de même. Même si elle se sentait soulager du poids en moins qu’elle avait à porté, Akina devait être faible et fatiguer après toutes ces émotions. Momo se rapprocha d’elles, et mis en garde la jeune humaine. Ran’ quand à elle hochait la tête en accord avec les paroles de son amie, et lorsqu’elle s’adressa ensuite a elle, ces yeux se mirent à pétiller de milles étoles, et un grand sourire rêveur s’installa sur ces lèvres.

-ho oui les boutiques !! de plus on est déjà à la fin des soldes !! Je ne voudrais manquer ça pour rien au monde !! Et je veux voir la nouvelle mode !!


Les mains jointes, le regard fixé à un point invisible au loin, visualisant déjà ces prochains achats. Que ce soit du maquillage, des vêtements, bijoux, chaussures, et autres accessoires, elle venait de partir dans son petit monde. Elle poussa même un léger gloussement impatient. Et elle se plaisait à imaginer la mode de cette année selon les années dernières. En repensant, beauté et shopping, elle attrapa sa longue chevelure rousse, et y passa doucement, et longuement les doigts dans l’espoir d’y extirper tout ce sable qui au fil des jours c’étaient faufiler entre chaque cheveux, mais aussi, a les démêler. Vraiment ce désert n’était pas bon pour son corps. Elle avait perdu un peu de poids, mais surtout il lui semblait que ces seins aussi avaient rétréci !!!! Alors qu’elle pensait superficiel, son amie quand à elle, réfléchissait a un moyen de récupérer Kaguya et kureno, ce qui était dirons nous bien plus utile pour le moment. Plusieurs minutes passèrent ainsi, chacune dans ces pensées, un court silence vite brisé de nouveau par la capitaine.

- Rangiku ? Voici les ordres,

Son ton sérieux, ramena la jeune femme sur terre. Et elle se sentit un peu honteuse de s’être laisser allez comme cela. Elle reprit soudainement un air sérieux, sachant que la suite ne serais surement pas facile.

. Propose-moi une idée censée pour qu'on descende dans cette fichue forêt des horreurs avant que mes nerfs ne me lâchent...

Ran ne put s’empêcher un petit rire, mais se vit vite réduite au silence. Elle ?? Trouver une solution ? Elle avait surement encore moins d’idée que la petite brunette. Momo l’avait bien eu sur ce coup. Elle croisa les bras sur son torse, une moue sur le visage, alors que ces yeux cherchaient tout autour d’elles, une solution. C’était bien beau de se ramener en affirmant haut et fort qu’ils iraient dans la forêt menos, mais fallait-il encore savoir comment !! Elle poussa un long soupir désespérer. Cela ne finira donc jamais !! Elle n’aspirait qu’as se retrouver dans sa chambre a la soul society, et dormir et manger de tout son saoul. Elle en avait assez de ce désert. Alors que les trois filles ne s’y attendaient point, un brusque tremblement de terre, secoua le sol sur un bon kilomètre à la ronde. Rangiku, poussa une exclamation de surprise, titubant sur elle-même pour garder l’équilibre.

-kyaaaaaaaaa attention

Plus les secondes passait, plus le tremblement semblait se renforcer. C’est alors que le sol, s’ouvrit sans prévenir sous leurs pieds. Et pas le temps d’éviter, la chute était inévitable. La rousse, agrippa Akina, afin de la protéger d’une chute bien douloureuse, et tombait au milieu de tout ce sable et quelques débris de branches d’arbre mort, faisant office de seul déco du Hueco Mundo. La vice-capitaine essaya de freiner la chute comme elle le pouvait, comme lors des combats en l’air. Et comme par miracle elle amorça un atterrissage un genou à terre, sans se blessé. Reprit de sa frayeur de moment, elle lança un regard inquiet a la jeune fille. Elle semblait allez bien et un soupir de soulagement franchit les lèvres de la rousse. D’une main, et secoua légèrement les cheveux noir de la gamine pour y enlever le plus de sable possible et la reposa au sol. Elle chercha ensuite son amie des yeux. Il la vie non loin, et elle semblait elle aussi s’en être sorti sans blessure.

-he bien !! Plus de peur que de mal ! Je me demande ce qui as provoquer cet effondrement ! mais..


Elle se rendit compte que quelque chose n’allait pas. Son fin foulard rose ! Ou est-il passé ! Elle lança un regard furibond autour d’elle, et aperçu un bout de tissu dépassant d’une tas de sable. Elle soupira d’un nouveau soulagement et l’extirpa dus ale et le secoua avant de le remettre comme il faut sur ces épaules. Elle se tourna ensuite vers Momo.

-voici ta réponse Momo ! Bon partons à la recherche des garçons ! je n’en peut plus d’être ici !!

Comme quoi les dieux leurs souriaient, car a présent que le nuage de poussière qu’avait soulever l’effondrement du « plafond » de la forêt, la silhouette d’un jeune homme qu’elle reconnaissait au reiatsu ne se trouvait pas si loin que cela. Mais ou «était la seconde ?

-Kaguya ! mais ou est Kureno ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Momo Hitsugaya
Modo/Capitaine de la 5 ème Division
Modo/Capitaine de la 5 ème Division
avatar

Messages : 154
Date d'inscription : 13/08/2008
Age : 24
Localisation : Derrière toi, bouuuuuuuuh !

Feuille de personnage
Niveau:
35/100  (35/100)
Lettre: C
Expérience:
0/300  (0/300)

MessageSujet: Re: Get the kids and go back home   Sam 1 Aoû - 15:45

"L'ordre" donné par la jeune Capitaine sembla plus indisposer sa coéquipière qu'autre chose. Celle-ci croisa également les bras, en parcourant le paysage des yeux histoire de trouver quelque chose qui leur permettrait de subvenir à ce petit problème. Concentrées dans leurs réflexions, elles furent surprises par une violente secousse, s'apparentant plus à un tremblement de terre, et mit en mouvement le sable du Hueco Mundo sur un périmètre assez vaste. C'est alors que le sol s'ouvrit brusquement sous leurs pieds, provocant inévitablement une chute imminente vers le bas. Momo détourna légèrement les yeux vers la petite humaine, et fut rassurée de voir Rangiku la réceptionner afin de lui éviter une mauvaise chute. La jeune femme put donc se concentrer sur son propre attérissage, et réussit à se retrouver debout sur ses deux jambes après avoir touché la terre ferme. Matsumoto déposa l'enfant à terre, avant de scruter avec insistance les environs. Une certaine surprise vint se peindre sur le visage de la jeune Capitaine, qui ne tarda pas à en faire de même. Il est vrai qu'il valait mieux ne pas baisser sa garde, maintenant qu'elles se trouvaient dans un nouvel endroit inconnu, tout ce qui les entouraient était à craindre. Mais Momo s'aperçut rapidement que son accompagnatrice était plus inquiète pour son châle rose qu'elle avait égaré qu'autre chose. Un sourire idiot se dessina sur les lèvres de la jeune femme. Décidément, Rangiku était toujours la même ! On ne pouvait pas le nier !

Maintenant, elle avait effectivement réussi à traverser le sable du désert pour se rendre dans la forêt des Menos Grande. C'est maintenant que cela allait commencer à se corser. L'endroit était vaste et plutôt sombre, ce qui ne donnait pas l'impression d'être en sécurité... Une silhouette se dessina alors devant elles, une silhouette que Momo reconnu sans avoir à analyser le Reiatsu présent. Kaguya. Matsumoto s'adressa à lui et s'apprêtait à faire quelques pas dans sa direction. Mais la jeune Madame Hitsugaya étant toujours sur la défensive, elle s'aperçut que le danger les guettaient depuis qu'elle avait posé pied à terre. Elle dégaina vivement son sabre et le plaça à la perpendiculaire de son corps pour barrer la route à Rangiku. Un Cero sortit de nulle part se précipita vers le jeune garçon qui esquiva habilement avant de se jetter dans une zone d'ombre du lieu. La Capitaine venait de comprendre. L'endroit où ils étaient actuellement était encore plus sombre que le désert du Hueco Mundo, et leurs yeux ne s'étaient pas encore habitué à l'obscurité. Et dans ces zones d'ombres qu'elles ne distinguaient pas, se trouvaient tous les Menos Grande peuplant la forêt. C'était assez étonnant qu'ils ne s'étaient pas encore montrés. Mais en réalité, ils étaient là depuis le début. Et personne ne s'en était rendu compte. Kaguya réussit à trancher le masque du Menos d'un vif coup d'épée. Ce gamin était vraiment exceptionnel, il était sans aucun doute le digne descendant de la lignée Kuchiki.

Momo leva alors la tête et lança des regards inquiets tout autour d'elle. Elle venait de s'aperçevoir de la présence d'une nouvelle pression spirituelle, et n'en identifiait pas son propriétaire. Un Hollow ? Non, c'était plus important que ça. Son visage se figea lorsqu'elle aperçut non loin de là un Arrancar, observant le jeune homme avec insistance et fascination.


- KAGUYA !! REVIENS PAR ICI !!

Son cri résonna dans toute la forêt, mais il était déjà trop tard. L'Arrancar, qui faisait très certainement parti de l'élite des monstres d'Aizen à en juger par la puissance de son Reiatsu, se trouvait déjà trop près du jeune garçon pour que celui-ci tente de s'enfuir. C'est alors qu'une sorte de champ de force s'installa autour d'eux, empêchant ainsi toute intrusion de l'extérieur. On y était. La jeune femme allait craquer, il n'y avait plus de doutes là-dessus. Elle empoigna son Zanpakutoh et se dirigea vers Kaguya et l'Espada, où le combat c'était déjà engagé. Les Menos Grande commencèrent à encercler la zone d'affrontement, empêchant la jeune Capitaine de continuer sa route. Elle sauta en l'air et trancha le masque blanc d'un bon paquet de ces monstres hideux qui se trouvaient devant elle, mais au bout d'un certain temps elle finit par se rendre compte du résultat : C'était comme si elle n'avait rien fait. Les géants masqués étaient toujours aussi nombreux. Il fallait être réaliste, ce n'était pas en agissant de la sorte qu'elle arriverait à quoi que ce soit. La jeune femme éxecuta un nouveau saut, vers l'arrière cette fois, afin de prendre du recul. Kaguya n'était pas faible, il pourrait tenir tête à l'Arrancar pendant un certain temps. Bien que les chances qu'il arrive à remporter son combat soient mineures. Il fallait donc vite trouver le moyen de se débarasser des parasites qui leur bloquaient la route afin de lui venir en aide.

Plusieurs pensées se bousculaient et se mélangeaient dans la tête de la petite Capitaine, elle ne savait plus quoi penser en premier lieu. Mais une de ses pensées l'apostropha plus que les autres. Kureno. Où était-il ? Que lui était-il arrivé ? Est-ce qu'il allait bien ? Tant d'interrogations dans l'esprit de la jeune mère qui cherchait désespérément sa progéniture des yeux dans cette forêt immense. Elle ne l'avait pas oublier, oh non elle était très loin du compte. Seulement, les événements qui s'étaient succédés avaient concentré son attention sur autre chose. Et là, tout s'embrouillait dans sa tête. Elle ne savait plus ce qu'elle devait faire. Elle qui avait fait tant d'effort pour changer, le sang-froid lui faisait toujours horriblement défaut. Une nouvelle fois, elle se sentit faible... Et strictement inutile. Pourquoi fallait-il que tout leur tombe dessus comme ça, d'un seul coup ? Méritaient-ils vraiment un tel acharnement de la part du destin ? Sotises. Le destin n'avait rien à voir là-dedans. Entre deux Menos, Momo put observer que le combat qui se déroulait non loin de là commençait à tourner en faveur de l'Arrancar. La jeune femme se saisit du manche de son arme et s'adressa alors aux personnes qui l'accompagnaient.

- Rangiku, tu laches pas la gamine d'une semelle. Si tu aperçois Kureno, ou autre chose que tu juges utile à savoir, n'hésite pas à me le dire. J'ai bien peur qu'il faille passer à la manière forte...

EDIT : Mes excuses à Kin' pour lui avoir sauter son tour x)

_________________

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Akina Kojima
Modo/Humaine
avatar

Messages : 191
Date d'inscription : 19/08/2008
Age : 24

Feuille de personnage
Niveau:
8/50  (8/50)
Lettre: C
Expérience:
0/300  (0/300)

MessageSujet: Re: Get the kids and go back home   Mar 11 Aoû - 1:51

Heureuse de pouvoir un peu bouger d'elle même, Akina se laissa déposer au sol avec un petit sourire satisfait. Elle fit quelques pas maladroits dans le sable mais parvint rapidemment à trouver un bon équilibre et s'étira un peu les jambes en écoutant attentivement ce que lui disait Momo-san. La petite fille acquiesca avec une petite moue. A ce moment même, les personnes en qui elle pouvait faire le plus confiance étaient ces deux femmes. Mais il était certain qu'elle s'échaperai au moindre problème, et par "problème" elle entendait le fait que ces deux adultes n'étaient peut-être pas si gentilles qu'elle le croyait. La jeune humaine naïve s'était transformée en quelques heures en une jeune fille très prudente et un poil parano, mais il fallait bien l'être si on voulait survivre dans ce genre de situation. Alors que la discussion allait vers du shopping dans Karakura, sujet qui ne l'interessait que très peu vu qu'elle n'était pas concernée et que de toute façon elle n'était pas une grande fan de faire les magasins, elle trouvait ça plus fatiguant qu'autre chose. En même temps, elle n'avait jamais vraiment fait du shopping proprement dit. Faire les courses, ça oui, elle l'avait fait des centaines de fois. Mais parcourir les magasins avec des amis ou des parents... Et bien il fallait bien avoir ce genre de proches, ce qui n'était pas son cas. Mais elle ne s'en plaignait pas, à chaque fois qu'elle se sentait déprimée de par sa solitude, elle pensait à tous ceux qui avaient bien plus souffert qu'elle, et d'une manière ça l'encouragait à aller de l'avant et à oublier un instant tous ses soucis. Akina releva la tête et observa les shinigamis - car elles s'étaient présentées sous ce nom lugubre - qui reflechissait à comment... descendre ?! Apparement il y avait une "forêt des horreurs" sous ce sable, rien de bien entrainant tout ça... Mais s'il fallait passer par là pour sortir de cet enfer, et pour retrouver un peu de paix après ce long périple, elle était même prête à affronter un cerbère...

**... Quoi que non en fait...**

Dans son état ç'aurait été stupide, elle aurait été prête à traverser en tout cas n'importe quelle forêt lugubre du moment qu'elle était certaine de trouver une sortie plus lumineuse. Elle se laissa donc tomber à genoux et tatta un peu le sable autour d'elle. La jeune fille n'était peut-être pas un as en sciences, mais elle savait que plus elle se rapprochait d'un endroit qui sonnait creux, plus elle avait de chance de trouver un trou. Car elle esperait bien trouver un trou pour descendre dans cette fameuse forêt. Elle se mit donc à donner de petits coups de ci de là, tandis que les adultes reflechissaient à une manière plus intelligente et sûrement bien plus rapide d'arriver à leur but. Quelques minutes passèrent, et soudain un brusque séisme secoua les environs. Prise par surprise, Kin poussa un petit glapissement et hota aussitôt ses deux mains du sol, regardant le sable trembler sous elle de plus en plus fort d'un air effaré. Elle pria pour que ses petits coups de poing n'aient pas été la cause de cet immense tremblement de terre, et réalisa soudain que le sol cédait. Elle n'eut pas même le temps de réagir, Rangiku-san l'aggripa pour la protéger et la petite humaine n'eut qu'à fermer les yeux et à se blottir contre la jeune femme pour se protéger du sable et des débrits. Elle entrouvrit quand même les paupières à un moment, pour pouvoir essayer d'amortir sa chute, mais là encore elle n'eut rien à faire grâce à l'aide de la jeune femme rousse. Une fois à terre, elle toussota un peu à cause de la poussière et du sable qui alourdissaient l'air ambiant, et releva la tête avant de fermer de nouveau les yeux lorsque Rangiku lui épousseta les cheveux. Elle rougit un peu à cette action maternelle et regagna de nouveau le sol ferme avec ses baskets qui faisaient vraiment étrangères au milieu qui les entourait. D'ailleurs elle avait énormément de sable dans ses chaussures, et agita un peu les pied pour en enlever la majorité. Tandis que Rangiku se précipitait vers son foulard et que Momo inspectait les environs, la gamine regarda ses mèches de cheveux qui tombaient devant ses yeux d'un air curieux. De ce qu'elle pouvait voir, ils étaient à présent completement bruns. Qu'est-ce qui les avait fait déteindre aussi vite ? Voilà qui était interessant, serait-ce l'influence de ce monde étrange ? Elle n'en savait rien à présent, et n'avait aucun moyen de vérifier, mais se promit de faire une petite enquête là dessus plus tard. En entendant la remarque de la femme rousse sur l'effondrement du sable, elle fit une dernière prière en se demandant ce qui s'était réellement passé. Il y avait peu de chances qu'elle en soit la cause, mais elle ne savait plus à quoi s'attendre dans ce monde étrange.

L'athmosphère avait changée. Elle n'aurait su dire comment, mais elle était plus lourde et effrayante. Akina se redressa lentement et regarda autour d'elle, inquiète. Un petit gémissement franchit ses lèvres lorsqu'elle vit ces immenses créatures au masque si reconnaissable des hollows. Ces monstres là étaient immenses ! Et si nombreux... Finalement ils étaient bien là haut dans ce désert, la forêt était bien pire et bien plus dangereuse, comment allaient-ils sortir de là vivants ?! En entendant le cri de Momo-san, la petite fille suivit son regard et ses yeux tombèrent sur un jeune homme, qui semblait avoir à peu près son âge, et qui se battait un peu plus loin. Un nouvelle "énergie", toute aussi effrayante bien que beaucoup plus "légère" que celle des grands monstres noirs, fit alors son apparition, semblant appartenir à la jeune femme qui venait également d'apparaitre. La femme et le garçon se retrouvèrent alors dans une étrange bulle qui semblait vouloir empêcher toute intrusion extérieure, du moins c'est ce que l'humaine devina. Elle comprit rapidemment que si elle laissait son immagination prendre un peu le dessus en ce moment, ce n'était que pour le mieux car cette situation n'avait rien de réel pour elle et ressemblait plutôt à un de ces univers qu'on voit décrit dans les livres. Sauf que dans les livres, les petits humains comme elle se voyaient pourvus de pouvoirs magiques, chose qu'elle ne semblait pas avoir. Et il était bien sûr hors de question qu'elle brandisse ses mains devant elle en criant une quelconque formule semblable à "acadabra". Elle vérifia rapidemment que personne ne la regardait et essaya tout de même en murmurant, et se sentit vraiment très idiot l'instant d'après. Mais bon, qui ne tente rien n'a rien, n'est-ce pas ? Une chose était sûre, elle n'allait pas rester là à regarder les autres se battre les bras croisés. Elle était peut-être incompétente et faible, personne n'était d'aucune utilité dans ce genre de situation. En plus, un garçon d'environ son âge se battait contre un ennemi extrèmement dangereux - à en juger par son "énergie" effrayante - un peu plus loin, elle n'allait pas rien faire voyons !

Son regard vagabonda sur le sol, à la recherche d'un quelconque objet qui pourrait lui être utile, mais elle ne trouva que sable, pierres et branches. Les pierres et le sable étaient plus qu'inutiles, elle n'aurait jamais la force d'atteindre la tête de ces choses, vu que d'après ce qu'elle avait vu, c'était là leur point sensible. Une branche... Mouais, à supposer qu'elle puisse bondir aussi haut que Momo-san - ce qui n'était bien evidemment pas le cas - elle ne pourrait pas même s'en servir comme mini épée... Et la voilà qui se prenait pour un chevalier, décidement la situation n'était pas très bonne pour sa santé morale. Un bâton un peu plus courbé que les autres attira cependant son attention. Elle le saisit, et tenta de le casser en l'abbatant sur son genoux. Elle fut bien surprise de le voir rester completement intacte, et se maudit aussitôt pour ce geste irréflechit en sentant la douleur monter vers son genoux. Mais tout de même, cette branche en apparence morte était bien solide... Une idée lui traversa l'esprit, et un petit sourire malin se dessina sur ses lèvres. Ces grosses bêtes se déplassaient tout de même assez lentement, du moins plus lentement que les autres, même s'ils étaient bien plus puissants. Elle fléchit un peu les genoux, ferma un oeil, visa, et lança la branche de façon oblique vers un des hollows qui s'apprêtait à s'attaquer à Momo-san.


- Boooooomerang ~

Le bâton vint frapper l'oeil gauche de la bête, et la jeune fille leva le poing en signe de victoire, contente d'avoir aussi bien viser. Le boomerang improvisé rebondit tout de même et vient tomber quelques mètres plus loin. Akina s'empressa d'aller chercher sa seule arme, bien qu'elle soit faible elle pourrait lui être utile, et releva la tête juste à temps pour aperçevoir le monstre qu'elle venait de toucher se pencher vers elle. "Oups" fut sa seule pensée alors qu'elle se mit à courir dans la direction inverse avant que le monstre n'essaie de lui faire quoi que ce soit.


[C'est rien Momo ça m'a donné plus d'inspi ! ; )
Petit clin d'oeil à Berry dans ce rp, beaucoup comprendront pourquoi : P]

_________________



Frozen

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://usaginokamen.over-blog.net/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Get the kids and go back home   

Revenir en haut Aller en bas
 
Get the kids and go back home
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Sylphe [MNF Chiwoo Tan] The Road Back Home - bas p.6
» [REQUETE] back 4 all tab compatible Cookies home tabs???
» Blu ray 6.1 sur système Home cinema 7.1
» [AIDE] Cookies Home Tab : problème Wallpaper étiré
» Question home cinema

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Hueco Mundo [RP] :: Désert Blanc :: Forêt des Menos Grande-
Sauter vers: