AccueilAccueil  FAQFAQ  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
N'oubliez pas d'aller lire le Contexte. Des joueurs d'Arrancars sont activement recherchés. Merci de votre inscription et bon jeu. - Le Staff.

Partagez | 
 

 Où sont nos capitaines ?! Fan boys and girls en action ! [Riki et Haru]

Aller en bas 
AuteurMessage
Aiko Tsubasa
Vice Capitaine de la 5em Division
Vice Capitaine de la 5em Division
avatar

Messages : 40
Date d'inscription : 22/03/2009
Localisation : Auprès de mon capitaine

Feuille de personnage
Niveau:
100/100  (100/100)
Lettre:
Expérience:
300/300  (300/300)

MessageSujet: Où sont nos capitaines ?! Fan boys and girls en action ! [Riki et Haru]   Lun 23 Mar - 21:00

C'était un matin presque comme les autres. Après une longue nuit de sommeil paisible, la jeune fille s'était levée à l'aube et se réveillait tranquillement. Simplement quelque chose la tracassait. Elle n'aurait cependant pas su dire quoi. Mettant cette petite inquiétude instinctive dans un coin de sa tête, la jeune femme se leva enfin et posa les pieds sur le sol froid, ce qui eut pour effet de la réveiller complètement en moins d'une seconde. Elle traversa sa chambre et ouvrit le placard avec plusieurs tenues de shinigami, toute les mêmes, de rechange. Elle se changea d'un air distrait en s'avançant vers le petit meuble sur lequel étaient posés plusieurs rubans colorés et au dessus duquel était accroché un petit miroir. Comme tous les matins, elle s'agenouilla au sol devant, et laissa son instinct et ses sentiments présents guider sa main, et referma ses longs doigts fins sur le ruban rouge. Reprenant pleine conscience de la situation, elle leva l'accessoire jusqu'à ce qu'il soit devant ses yeux et l'observa en fronçant les sourcils. Pourquoi le rouge ? Était-ce encore cette inquiétude ? mais d'où venait-elle. D'un geste expert du à l'habitude, elle attacha rapidement ses longs cheveux noirs et se releva. Bien décidée à trouver ce qui troublait sa routine matinale, elle attrapa une boite de pockys en guise de petit-déjeuner et attacha son zanpakuto à sa ceinture, avant de sortir de ses appartements.

En grignotant ses petits biscuits parfum chocolat, Aiko traversait la division grâce à de petits shunpos. Elle aimait bien utiliser cette technique, même lorsqu'elle n'était pas très pressée. Ceux-là n'étaient pas bien rapides, et de ce fait elle ne voulait pas s'épuiser dés le début de la matinée. Elle s'arrêta sur un toit près du terrain d'entraînement et constata avec un petit sourire fier que des shinigamis étaient déjà en train de combattre, alors que le soleil commençait à peine à perdre ses teints rougeâtres pour s'élever dans le ciel. Comme elle ne cherchait pas à cacher son reiatsu, ils la repérèrent rapidement et la saluèrent avec de grands gestes. Elle avait toujours refuser qu'ils s'inclinent devant elle et leur avait promis de leur envoyé un sokatsui au derrière si un d'eux si risquait... Elle leur répondu d'un signe de main avant de disparaître dans un nouveau shunpo. Ses pockys furent rapidement terminés, et elle fit une petite moue déçue avant de ranger la boite vide dans sa poche. La jeune femme s'arrêta de nouveau sur un toit pour regarder le soleil finir de se lever. Elle eut un petit sourire amusé, et comme souvent parla pour elle même.


- Tss grand paresseux, prend donc exemple sur le Gotei 13 qui s'affaire déjà avant même que tu te lève !

Comme s'il l'avait entendu, le soleil devint plus brillant et perdu toute trace de rose ou de rouge avant de continuer sa montée dans le ciel. Aiko eut un petit rire et repartit. Il était dans son habitude de parler seule le matin, avec tout et n'importe quoi. Aujourd'hui comme souvent, le soleil avait été son interlocuteur. Mais il pouvait tout aussi bien s'agir d'un papier à remplir qu'elle réprimandait pour sa complexité, ou une porte mal fixée à qui elle reprochait de ne pas tenir debout. Et oui la vice capitaine avait un grand esprit critique le matin, et n'hésiter pas à se moquer de out et de rien, comme si c'était un entraînement pour le reste de la journée.

Elle commençait à se lasser de l'altitude, et finit par retourner au chemin habituel que tous empruntait pour se mettre au travail. Plusieurs shinigamis firent un bond en la voyant arriver si brusquement, grâce à un nouveau shunpo. Ce sursaut dessina un petit sourire discret sur les lèvres de la jeune femme, qui salua tout ce petit monde avant de se diriger vers son bureau. Avec tout ces petits bonheurs simples, elle en avait presque oublié son inquiétude du réveil. Mais elle ne tarda pas à s'en rappeler. Alors qu'elle regardait d'un air morne la pile entassée sur son bureau, elle décida d'aller d'abord dire bonjour à son capitaine. Elle sortit donc et poussa la porte voisine à la sienne d'un air joyeux.


- Ohayô tai...chô ?

Ce fut le silence et le vide qui lui répondirent, et non la petite capitaine au grand coeur qui l'accueillait chaque matin avec son grand sourire doux. Un instant elle ne sut trop que faire, puis chercha instinctivement le reiatsu de Momo. Mais rien, aucune trace, ne serait-ce la moindre miette de reiatsu venant de la capitaine. Alors Aiko sortit en courant et se jeta en avant en se penchant par dessus la passerelle. Le bâtiment était en forme de carré, avec plusieurs étages, et au centre, tout en bas, était un petite cour où les shinigamis se rassemblaient souvent le matin avant d'aller se mettre au travail. Momo et Aiko étaient au dernier étage, elle du donc parler très fort, bien plus fort que d'habitude, pour que les membres de la division l'entendent.

- Est-ce que quelqu'un sait où est partie Hitsugaya-taichô ?!

Aucune réponse si ce n'est que des regards perdus, et étonnés de voir leur lieutenant perdre ainsi son calme, ce qui arrivait si rarement. Ils semblèrent de réagir vraiment que lorsque la jeune femme sauta agilement sur le bord de la passerelle, en équilibre sur un pied, et lui crièrent des mots paniqués auxquels elle ne prêta aucune attention. A l'aide d'un nouveau shunpo, elle arriva sur le toit du grand bâtiment, le plus grand bâtiment de la division, et scruta le paysage autour d'elle avant de fermer les yeux.

**Calme toi et concentre toi... Elle ne serait pas partie sans rien dire à personne... A moins qu'elle ne veuille pas qu'on la trouve. Ou même qu'on la cherche.**

Après une longue minute passée à chercher le reiatsu de son capitaine, Aiko rouvrit les yeux, les sourcils froncés, et retourna tout aussi rapidement et agilement sur la passerelle. Elle se pencha de nouveau vers la cour et cria aux shinigamis paniquaient :

- Restez calmes ce n'est rien ! Taichô a du partir au Rukongai pour une mission, simplement elle a du oublier de me prévenir et c'est pour ça que j'ai paniqué !

Un long silence accompagna sa réplique, comme s'ils se demandaient ce qu'ils devaient croire ou non. La jeune femme sortit alors son grand sourire calme, reconnaissable de tous même de loin.

- Vous êtes bien paresseux... Retournez à vos postes, au boulot ! Je ne veux pas qu'on pense que les membres de la 5e division sont des limaces fainéantes !

Ses mots étaient durs, mais tous savaient qu'elle ne le pensait pas vraiment. En tout cas le sourire menaçant eut l'effet voulu, et tous partirent travailler sans plus se poser de questions. Alors Aiko retourna dans le bureau de Momo, rangé comme d'habitude à la perfection. Elle fouilla la pièce du regard quelques instants, mais ne trouva rien, pas le moindre mot. De plus en plus inquiète, elle sortit d'un pas pressé... pour être aussitôt renversée par quelqu'un qui semblait aussi pressé qu'elle. Elle tomba à terre et laissa échapper un petit cri surpris. La vice capitaine énervée releva alors ses yeux et fixa d'un regard noir le responsable de sa chute, un air parfaitement calme mais sans aucune trace de sourire sur le visage. Et écarquilla les yeux quand elle le reconnut.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rikichi
Modo/Vice Capitaine de la 16 ème Division
Modo/Vice Capitaine de la 16 ème Division
avatar

Messages : 252
Date d'inscription : 15/08/2008
Age : 26

Feuille de personnage
Niveau:
28/50  (28/50)
Lettre: C
Expérience:
0/300  (0/300)

MessageSujet: Re: Où sont nos capitaines ?! Fan boys and girls en action ! [Riki et Haru]   Lun 23 Mar - 23:59

Ca devait être une journée banale ! Une journée remplie de l’éternel paperasse, de l’entraînement des nouvelles recrues, dont le vice-capitaine s’occupait, ainsi que les premiers sièges, comme Kaoru, une journée à suivre son capitaine dans tous ces déplacements pour le plus grand désespoir du capitaine tatoué. Un jour comme les autres en somme.
Et pourtant ! C’est lorsque l’on si attend le moins que les pires choses arrivent. Rikichi s’était levé de bon pied, ce qui ne changeait pas de d’habitude. Il déambulait dans les couloirs joyeusement, saluant les shinigamis de sa division avec un grand sourire enthousiaste. Pourquoi était-il si heureux ? Et bien c’était toujours la même raison qu’il y a 300 ans. Chaque matin lorsque son regard se posait sur son insigne de vice-capitaine qu’il portait chaque jour et entretenait comme le plus précieux des trésors, il pensait a la chance merveilleuse qu’il avait d’être aussi proche de « Renji-sama » chose dont il avait tant rêvé du temps ou il n’était que simple jeune recrue de la division. Il traversait donc la division d’un pas léger et sautillant
Sous les regards divers du reste de la divisions. Les plus surpris restaient les petits nouveaux sortant à peine de l’académie et toujours ignorant du fanatisme sans limite du vice-capitaine envers son supérieur. Il n’était pas dur de deviné leurs pensées lorsque que le lieutenant passait devant eux, avec un air d’enfant heureux et sautillant. « Mais ou est-ce que je suis tombé ! » . Les habitués, et les plus vieux membres de la division, affichaient des sourires amusés ou même parfois blasés. Mais rien ne pourrait enlever la bonne humeur au fan-boys, qui arrivait devant le bureau de son capitaine bien aimé. Il entra et sortit son éternel :

-Bonjour Renji-sama !

Non Rikichi n’appelait pas Renji, « kuchiki-taicho » lorsqu’ils étaient seuls ou, dans la division. Il ne le faisait qu’au cours des missions, des sorties hors de la division, où même lorsqu’ils étaient entourés de monde. Et Renji pourrait dire tout ce qu’il veut, cela n’y changeras en rien les petites habitudes de Rikichi. Mais aujourd’hui, ce fut un silence de mort qui répondit au lieutenant.

-Heu…Taicho ?

Après plusieurs appel, ainsi qu’un scan minutieux de la pièce, de son regard attentif, Rikichi commença à se poser quelques questions. Etait-il en retard ? Occupé par les devoirs de chef de famille du clan Kuchiki ? Envoyé en mission ? Non sûrement pas ! Ou il serait au courant ! Rien n’échappait à ces yeux et ces oreilles. Et c’est peu dire, le principal concerné de cette « surveillance » pourrait en témoigné. Son premier réflexe fut de cherché une lettre, un bout de papier, ou même un indice qui aurait put lui donner la position de son idole. Rien !! Il n’y avait rien !! Bon restons calme ! Second réflexe, chercher la pression spirituelle. Mais il avait beau se concentrer, il ne ressentait rien qui se rapprochait de son capitaine. Tous ces efforts fut vain. rah qu’est ce qu’il n’aimait pas être sans nouvelle de son capitaine ! Il s’agrippa la tête a deux mains, la panique commençait à s’affiché doucement sur son visage.

-Ho non ! Renji-sama!!! taicho a disparue !! C’est horrible !!! Catastrophique !! Ou il est ! KUCHIKI-TAICHOOOO

Sa y est, il paniquait. Aussi rapide qu’une F1 lancé à pleine vitesse, il sortit du bureau de son idole, renversant sur son passage la pile de dossiers posés sur le coin du bureau, qui se répondirent sur le sol, dans une pluie de feuilles blanches. Mais il n’y prêta peu d’attention, taicho était peut-être en danger !! Il traversa comme une furie, le couloir, criant sur son passage, que le capitaine avait disparu et qu’il fallait donner l’alerte. Ce n’était pas normal ! Taicho le prévenait toujours lorsqu’il partait. Il devait avoir un problème !! L’horrible nouvelle se répandit dans la division comme une traînée de poudre. Un petit groupe de shinigamis, s’approchèrent prudemment du vice-capitaine… oui prudemment, dans cet état, Rikichi pouvait être encore plus imprévisible qu’il ne l’était à l’ordinaire. Leur première tentative pour attirer l’attention du fanatique fut un échec total, ce dernier courant partout, les ignorant totalement, entrais dans toutes les pièces renversait tout sur son passage manquait d’arracher les portes lorsqu’il entrait trop brusquement. En bref, Rikichi était à lui seul un véritable cataclysme. Ce ne fut que lorsqu’il se prit les pieds dans un objet non identifier, pour s’étaler au sol avec peu de grâce, qu’il se calma quelque peu. Le petit groupe, en profita pour s’approcher de leur lieutenant, et l’aidé à se relever. Ce dernier à peine debout, le pied toujours dans l’ovni qui se trouvait être une corbeille a papier, allait shumpoiser de nouveau a la recherche de Renji-sama, quand il se figea sous les mots d’un des shinigami de sa division. Un petit brun aux yeux vert, calme en toute circonstance, qui lui avait les yeux en face des trous dans cette situation désespérer.

-Vice-capitaine ? Et si vous alliez demander à un autre capitaine d’une autre division, peut-être que l’un d’eux sait ou se trouve kuchiki-taicho.

-………..GAH !!!!

Cri totalement stupide, pour une réaction tout aussi stupide. Les bras levés au ciel, un air victorieux, sur le visage, d’un coup de pied il envoya valser la corbeille, avant de se tourné vers le petit groupe, les désignant du doigt.

-Qu’est ce que vous faite à rêvasser, allez nettoyer tout ce bazar avant que Renji-sama ne voie « ça » !

Comme si c’était leur faute a eux, que la division, ressemblait à ce moment même a un champ de bataille, ou un magasin de porcelaine après le passage d’une horde d’éléphant enragé. Mais mieux ne valait pas contredire Rikichi de toute façon cela ne servirait à rien car ce dernier était…déjà parti.

Cela faisait longtemps que Rikichi n’avait pas courut aussi vite. La tornade noire, se rapprochait dangereusement de la 5ème division, pourtant loin de la 16ème, mais la distance si vite réduite à coup de shumpo. Un courant d’air, violant mais très bref, passa dans la cour de la 5ème. coups de vent accompagner de la brève apparition d’un kimono noir, qui disparut aussitôt dans un autre shumpo. Pourquoi Rikichi était venu dans CETTE division là et pas une autre ? Parce qu’il savait tout de la vie de Renji-sama bien sûr !! Fan jusqu’au bout ou pas du tout ! Il savait tout aussi bien qu’Hitsugaya-taicho, gentille capitaine de la 5ème division, est l’amie d’enfance de son idole. Si quelqu’un devait connaître son emplacement cela devait être bien elle. Trop pressé, il utilisa le shumpô pour monter plus vite les étages, et alors qu’il fonçait vers le bureau de la douce capitaine, un objet ce mit sur son chemin. Impossible de freiner à cette distance le choc fut inévitable. Projeté en arrière, il tomba sur le sol, pour la seconde fois de la journée.

-Itai…. C’est pas vrai !! Peut pas faire attention ?

Mais qui était l’abrutis qui s’était mit sur son chemin dans une situation aussi critique ??? Hein ?? Qui ? Ha…lorsqu'il reconnut la personne devant lui, la seconde suivante il se trouvait debout, une main passant derrière la tête un peu gêné. Mais n’oubliant pas pour autant la raison de sa venue.

-Ho Tsubasa-fukutaicho ! Comment allez-vous? Hitsugaya-taicho est-elle ici ? C’est urgent. !

Bizarrement quelque chose d’autre tracassait rikichi, mais le vice, n’arrivait pas a savoir ce que c’était. …. Qu’avait-il oublié ? se souvenant enfin, il blêmit. Il savait ce qu’il avait oublié. Il se prit de nouveau la tête entre les mains, criant a la catastrophe, sans plus se soucier du vice-capitaine de la 5ème.
-nonnnnnn Haru-chan!!! elle va encore s'imaginer je ne sais quoi si elle voit la division dans cette état!


il se tourna vers la rambarde totalement paniqué et appela a lui un papillon de l’enfer. Depuis le temps il savait enfin y faire avec ces petites bête. Il transmis un message a son 4ème siège, afin qu’elle le rejoigne ici. ce ne fut qu'après s'être légèrement calmé qu'il se rendit compte qu'il venait de foutre un vent a sa collègue. Il ne la connaissait pas aussi bien qu'Haru ou même Renji-sama, mais assez pour savoir ce qui l'attendait pour avoir agit de la sorte, il se tourna donc de nouveau vers la vice-capitaine de la 5ème, un petit sourire gené aux lèvres, se grattant l'arrière du crâne.

-heu......tu disais?

_________________
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://world5.monstersgame.fr/?ac=vid&vid=324059744
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Où sont nos capitaines ?! Fan boys and girls en action ! [Riki et Haru]   Mar 24 Mar - 22:58


    Une petite brise légère faisait voler les cheveux en pétard de notre jeune demoiselle. Accroupie à terre, Haru avait entrepris comme mission des plus ardues de trouver des mochimochi, vous savez ces petites bêtes vertes avec des papattes? Non, vous ne voyez pas? Forcément, c'est une invention tout droit sorti de l'esprit farfelu de la demoiselle. Faisons simple mais faisons bien. Le mochimochi est un petit escargot sans coquille - nan nan ce n'est pas une limace - qui a des picots sur la tête et qui fait niiiiaaaaaouuuuuf. Mais si c'est vrai Haru les avait entendu il y a de cela trois jours mais personne ne voulait la croire. Alors elle avait entrepris d'en trouver un et de le montrer en trophée à son taisho. Il serait content han et elle lui donnerait comme récompense pour l'avoir cru. Mais siiii le taisho il la croyait toujours han! Du coup, la demoiselle était toujours accroupie, à chanter toute seule après un mochimochi imaginaire qu'elle finirait par trouver, c'était certain, elle avait un don incalculable pour inventer n'importe quoi et réussir à le trouver pourtant dans la nature. Cependant, de nombreux shinigami ne cessaient de se moquer d'elle sur leur passage, mais Haru s'en fichait, c'était beau un mochimochi et c'était tout ce qui comptait.

    - Talala, marche droit d'vant toiiii... Et cherche après ton chat parce qu'il est pas làààà...

    Vous cherchiez une logique dans les paroles prononcées? Laissez tomber il n'y en a aucune. La demoiselle se releva soudain, une brindille d'herbe dans les cheveux, le pouce sous son menton et finit par se demander ce qu'elle faisait là. Tiens, elle se souvenait de son taisho mais pourquoi... lui avait il demandé de s'agenouiller par terre? Haaan c'était une nouvelle forme d'entraînement? Mais c'est pas marrant et pis y avait personne... Haru finit alors par se relever, totalement oubliés les mochimochi, la jeune femme partit en direction des quartiers de sa division. Elle devait trouver Riki, voui, il serait pourquoi elle était par terre han! Il savait toujours tout lui... Tandis qu'elle marchait, elle balançait ses bras d'avant en arrière, chantonnait gaiement et regardait les shinigamis devant elle avec un sourire béat. Les gens avaient souvent peur sur son passage et s'écartaient mais bon... Peut on leur en vouloir? Voir une shinigami sautiller comme une gosse et chanter "Je suis une poupée de cireeeuh" il y a de quoi avoir peur. Les seuls habitués restaient les membres de sa division, heureusement qu'ils étaient là après tout. Au moins quelques personnes sympathiques dans son entourage. Mais Haru n'était pas du genre à s'en soucier et encore moins à s'en rendre compte. C'est beau les quartiers de la 16e division, c'est bien. Le reste, euh, de quoi on parle là?

    Et voilà, Haru venait à nouveau de s'arrêter en plein milieu de son chemin. Son geste suspendut dans le temps, c'est à dire qu'elle avait un pied en équilibre précaire et un bras tendu vers l'avant, l'autre tendut vers l'arrière. Forcément, tenter de tenir en équilibre ainsi est aussi aisé que de se battre contre un hollow à mains nues et du coup, notre demoiselle finit par terre. Et bouf, on s'étale de tout son long et on écrase son visage au sol. Mwharf, ça fait mal. Tout en massant son front endolori, pour quelle raison la demoiselle ne savait plus, un petit papillon noir arriva à sa hauteur. oooh un papilione, elle aimait les papilione. Vous savez qu'ils ont des vertus aphrodisiaques? Ah nan? Bon bah on va pas vous faire un cours dessus car là Haru se concentre - et c'est un spectacle à ne pas louper - pour tenter de comprendre d'où vient cette voix dans sa tête. Parce que oui, les papillons de l'enfer vous communique des messages mais Haru a la mauvaise tendance à oublier ce léger détail. Du coup, elle tourne sa tête en tous sens, tentant de trouver Riki, le vilain qui se cache parce que oui c'est lui qui parle han.

    - Rikiiii, où es tuuuuuuu? Viiiiens vais pas mordre petit petit petit.

    Spectacle affligeant quand tu nous tiens... Haru tapait des pieds et des mains pour voir le vilain qui jouait à cache cache. Han c'est pas digne d'un vice capitaine han! Le taisho allait être fâché et Haru allait encore devoir ramasser du riki périmé pfff. Bah elle pourrait jouer aux infirmières yeaaah mais pourquoi devait elle le faire? Hum... Toujours étalée par terre, la demoiselle finit par se relever car le sol c'est bien mais c'est dur. Allez, hop hop hop, debout et on.... fait quoi? A force, les papillons - seraient ils intelligents? - avaient fini par comprendre qu'il valait mieux rester aux côtés de la jeune shinigami pour lui rappeler ce qu'elle devait faire lorsqu'on le lui demandait. Ainsi, le manège recommença encore une fois, d'une Haru toute paniquée parce que son riki se cachait. Mais heureusement pour nous, car nous finirions par tourner en rond, Haru se mit à courir partout en hurlant

    - Rikiiii, te caches pas c'est pas drôleeeeuh vais le dire au taisho.

    C'est alors, par un heureux concours de circonstance, que la demoiselle arriva en courant pile poil où elle devait attérir. Elle sauta au cou du pauvre vice capitaine qui avait eu le malheur de se rappeler de l'appeler et cria

    - Hahaha! Je t'ai trouvé, chat, c'est toi qui es!

    Avec Haru faut s'attendre à tout... Hélas...






Revenir en haut Aller en bas
Aiko Tsubasa
Vice Capitaine de la 5em Division
Vice Capitaine de la 5em Division
avatar

Messages : 40
Date d'inscription : 22/03/2009
Localisation : Auprès de mon capitaine

Feuille de personnage
Niveau:
100/100  (100/100)
Lettre:
Expérience:
300/300  (300/300)

MessageSujet: Re: Où sont nos capitaines ?! Fan boys and girls en action ! [Riki et Haru]   Jeu 26 Mar - 0:03

Lorsqu'elle reconnut qui était la personne qui venait de lui rentrer dedant, Aiko écarquilla les yeux. Que faisait Rikichi-fukkutaichô dans la 5e division ? Et pourquoi courrait-il aussi vite ? 'Tai ça faisait pas du bien ! Toujours à terre, elle s'apprêtait à s'excuser poliment même si à la base elle n'était pas celle qui courrait comme une malade dans un couloir sans plus faire attention à ce qui se trouvait devant elle... Mais elle le pardonna, il devait avoir ses raisons après tout ! Il n'agirait jamais ainsi sans raison !

- Itai…. C’est pas vrai !! Peut pas faire attention ?

Pardon ? Mais voyons de quoi parlez-vooouus ?! A ce moment Aiko fut bien tentée d'envoyer un sokatsui dans le derrière de ce cher môssieur en face d'elle, puis décida qu'elle n'allait pas s'énerver pour si peu. Un grand sourire, qui pourrait faire pâlir de jalousie môssieur Ichimaru lui même, apparut sur son visage. Elle se releva et s'approcha du vice capitaine de la 16e, qui lui était déjà debout. Elle ne s'arrêta qu'à un petit mètre du jeune homme et pencha la tête légerement sur le côté. Il la connaissait assez pour savoir qu'il n'y avait en aucun cas à être rassuré par cette attitude, et elle savait qu'il comprendrait très bien où elle voudrait en venir.

- Avec tout le respect que je vous doit Rikichi-senpai, je ne peux pas m'attendre à chaque seconde de la journée à ce qu'un collègue se précipite dans les bureaux de ma division sans lui-même faire attention à ce qui se passe autour de lui. Je vous prirais donc de ne pas m'en vouloir pour cela !

Elle redressa la tête et son sourire s'agrandit légeremment.

- Mais si vous voulez de plus plates excuses, je peux toujours me faire pardonner en faisant un petit entrainement amical avec vous, hmm ? ~

Mais la question de Rikichi l'arrêta aussitôt, avant qu'elle n'aie le temps de menacer un peu plus le pauvre garçon. Soudain son visage changa completement d'expression et ses yeux affichèrent tous deux la même expression triste et désespérée.

- Taichô a disparu... Je n'ai trouvé aucune trace de son reiatsu, pas le moindre mot, rien...

Alors qu'elle reflechissait à ce que pouvait bien faire sa supérieure, elle entendit vaguement Rikichi parler mais ne l'écouta pas. Elle essayait de trouver des indices, le moindre petit indice aurait été plus qu'important ! Qui pourrait donc être au courant ? Le capitaine commandant ? Elle n'osait pas tellement se risquer dans son bureau pour demander une chose pareille... Alors d'autres taichôs peut-être ? Mais lesquels ? Son regard tomba sur Rikichi alors que le vice capitaine qui donnait un message à un papillon de l'enfer. D'un seul coup un éclat illumina ses yeux et elle tapa son poing dans sa main en murmurant un "bien sûr !". Momo-sama était amie depuis l'académie avec deux des capitaines du Gotei 16, à savoir Kira-san et Kuchiki-san. Il y avait aussi la possibilité que Hitsugaya-san sache quelque chose, mais le capitaine de glace n'était pas des plus sympathique et Aiko préferait éviter de se mêler à cet homme grognon. Elle se tourna vers Rikichi avec une lueur d'espoir dans les yeux, qui ne tarda pas à disparaitre...

- Heu......tu disais ?

La patience est une chose bien, certes. Mais cette fois elle allait s'en passer. La vice capitaine attrapa Rikichi par les épaules et le secoua d'avant en arrière comme pour le réveiller.

- QUAND ON POSE UNE QUESTION ON ECOUTE LA REPONSE!!!! Je disais que Momo-sama avait completement disparu !!! Ton capitaine doit savoir quelque chose, tu n'aurais pas le moindre indice ?!

La colère n'avait été que passagère mais le jeune homme l'avait sûrement ressenti fortement... Toujours est-il qu'il ne pouvait plus s'échapper à présent que le regard suppliant de la jeune femme était fixé sur lui. Elle avait fait fit des politesses, tous deux se tutoyaient souvent lorsqu'ils ne travaillaient pas et elle ne voyait pas de raison de continuer à le vouvoyer plus longtemps. Voyant une jeune fille arriver derrière Rikichi, elle fit un pas discret en arrière, décidant qu'il n'était pas necessaire d'avertir le fukkutaichô, bien que le reiatsu de la shinigami ne soit pas si facilement reperable que ça...

- Hahaha! Je t'ai trouvé, chat, c'est toi qui es !

Un sourire moqueur se dessina sur ses lèvres, plutôt bonne idée que celle de ne pas le prévenir. Elle reconnu Haruko et la salua avec un sourire plus doux. Cette jeune fille un peu loufoque l'avait toujours beaucoup amusé, et avait une immagination débordante !

- Ohayô Haru-chan !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rikichi
Modo/Vice Capitaine de la 16 ème Division
Modo/Vice Capitaine de la 16 ème Division
avatar

Messages : 252
Date d'inscription : 15/08/2008
Age : 26

Feuille de personnage
Niveau:
28/50  (28/50)
Lettre: C
Expérience:
0/300  (0/300)

MessageSujet: Re: Où sont nos capitaines ?! Fan boys and girls en action ! [Riki et Haru]   Dim 5 Avr - 12:36

Ne jamais énerver une femme, c’est ce que lui a toujours appris Renji-sama. Ne jamais manquer de respect et surtout a une femme avec un fort caractère, et pourtant c’est ce qu’il venait de faire ! rikichi-fukutaicho vous avez tout faux ! Voici votre sentence, vous faire secouer comme un prunier, par une Aiko bien énervé et inquiète pour son capitaine. Il se fit donc remuer d’avant en arrière, et lorsqu’elle le lâcha enfin, il tituba quelques secondes avant de se stabiliser. Un frisson de peur le parcourra en voyant l’expression d’Aiko. Il avait déjà eu l’occasion de la voir en colère, et rien que d’y pensé, il aurait bien voulu se faire tout petit et se sauver en courant. Mais le regard de la jeune fille changea, de colère passa à suppliant, triste et inquiet. Il se passa une main dans les cheveux, et…Attendez… que viens t-elle de dire ? Hitsugaya-taicho avait disparu ? Tout comme son capitaine ? Mais c’est affreux ! Son seul indice venait de s’envoler en poussière ! sa seule chance de retrouver son capitaine. Il fut prit d’une nouvelle panique, et agrippa une nouvelle fois son crane de ces mains.

-C’est ça le problème ! Renji-sama a aussi disparu ! J’étais venu ici pour savoir si ton capitaine savait quelque chose !

Il poussa un long soupir désespéré, ces bras retombant le long de son corps mollement. Il ne remarqua pas le pas en arrière que venait de faire Aiko, chose sans importance pour lui, il ne vit pas non plus la torpille humaine qui fonçait sur lui, et ne la ressentit même pas arrivé. Après un nouveau soupir, il décida de se reprendre, et se mit les mains sur les hanches et annonça à la demoiselle devant lui

-Donc ? Qu’est ce qu’on pourrait faire ? … Il faudrait trouver quelqu’un qui puisse nous renseigner ! Ils n’ont pas tous disparut tout de même ! tu as une…ouarrf

Il ne put terminer sa phrase que la « torpille » lui sauta dessus de tout son poids, alors que deux bras s’enroula autour de son cou. Déstabiliser, par ce poids sur son dos, il manqua de s’étaler magistralement la tête la première sur le sol, avant qu’un grand sourire remplace son expression de surprise lorsqu’il reconnu la voix de sa chère haruko.

- Hahaha! Je t'ai trouvé, chat, c'est toi qui es !

Et lui qui avait cru qu’haruko avait enfin compris à quoi servait les papillons de l’enfer…enfin bon, il ne la changera pas et c’était bien sa personnalité loufoque qui l’avait attiré vers elle. Il trouvait que sa la rendait très adorable, mais aussi drôle. Enfin il l’aimait pour ce qu’elle était. Il se dégagea de son emprise, avant de se tourna vers elle, pour la prendre dans ces bras heureux de la voir. Elle n’avait pas l’air d’avoir remarquer l’état de la division et cela valait mieux !

-Oui c’est moi le chat mais on jouera plus tard d’accord Haru-chan?

Le paillon ayant rempli son devoir s’en alla au loin, ces petites créatures qu’Haru appelait souvent papillione. Il avait beau lui dire qu’ils s’appelaient autrement, elle restait sur ces positions, s’était toujours perdu d’avance lorsque la jeune fille était convaincue de ce qu’elle disait. Bref !

-Dit Haru-chan ? Tu n’aurais pas kuchiki-taicho ce matin ?

Bah oui autant lui demander en espérant qu’elle n’ais pas encore perdu la mémoire, ce genre de chose était très embêtant…

_________________
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://world5.monstersgame.fr/?ac=vid&vid=324059744
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Où sont nos capitaines ?! Fan boys and girls en action ! [Riki et Haru]   Dim 5 Avr - 13:52

La jeune demoiselle, shinigami de son état, était collée contre le dos de son fukutaicho adoré. Bon, d'accord, ce n'est pas comme s'il y en avait des masses qu'elle aimait comme ça mais bon, on fera l'impasse sur la remarque de la demoiselle hein... Bon, où en étions nous? Ah voui, elle était donc collée contre le dos du sieur Rikichi attendant patiemment qu'il lui dise, héhé, tu vas voir si tu vas gagner Haru chan. Mais hélas, nan, rien de tout ça n'arriva. Etait il malade? Oooh mais peut-être avait il attrapé la maladie du Sioupkiou! Vii, des vilaines bêbêtes rouges qui vous pompent le sang dans les cheveux. La miss aurait bien voulu inspecter la chevelure noire devant elle - vous savez comme les singes le font - mais hélas, le sieur Rikichi se dégagea de son emprise et la regarda droit dans les yeux avant de la prendre dans ses bras. Damned, avec les bras enserrés sous cette poigne de fukutaicho, impossible de vérifier la chevelure ébène. Raaah ils allaient lui pomper tout son sang et puis bouf, plus de Riki chweri. Naaaaan.

-Oui c’est moi le chat mais on jouera plus tard d’accord Haru-chan? Dis Haru-chan ? Tu n’aurais pas kuchiki-taicho ce matin ?

Ooh? Aurait il compris l'immense importance du dépouillage de sioupkiou? La demoiselle voulait s'en assurer, ou plutôt voulait effectuer sa dure mission, et c'est ainsi que contre toute attente, elle prit le poignet du fukutaicho et l'incita à s'asseoir au sol. Et hop, on contourne le sieur et on commence le dépouillage. Mwhahahaha à mort les vilaines bêbêtes! Comme vous aurez pu le constater, la question qui tenait tant à coeur le fuku resta en suspens, le temps que la demoiselle arrive à acheminer l'information jusqu'à son cerveau, étape dont nous ne pouvons certifier l'entière réussite hélas.C'est ainsi que le pauvre fuku se retrouva avec deux mains habiles dans les cheveux, pour entamer l'opération à mort les sioupkou. Autant vous dire que quiconque passerait par la se demanderait le pourquoi du comment de cette scène. La chère shinigami Tsubasa pourrait très certainement être en droit de se poser également la question mais on sauve riki des vilaines bêbêtes alors c'est bien. Le reste n'a pas d'importance. Soudain, la demoiselle s'arrêta et regarda dans le vide perdue dans ses pensées. Elle resta ainsi en suspens une bonne minute avant de se pencher contre l'oreille du sieur Rikichi et de lui murmurer

- Tu ne m'avais pas dit que tu aimais les caresses en public cachottier héhé.

Comment ça qu'elle avait déjà oublié tout ce qui venait de se passer? Hélas oui mesdames et messieurs, il ne fallait pas s'attendre à mieux n'est ce pas? Collée au cou de son Riki chweriii, Haru se mit à câliner de sa tête les cheveux noir ébène et la flash! Sbam mais ouiii, elle devait sauver son homme des vilains sioupkou! C'est ainsi qu'elle se remit à sa précédente tâche, dépouiller cette pauvre victime - on peut pas décemment dire que son sort soit enviable - de ces vilaines bêbêtes. Existent elles? Personne ne serait le dire mais Haru en était entièrement convaincue. Mais pourtant, elle arrêta son geste en plein élan pour frapper des mains avec enthousiasme.

- Rikii, je me souviens de ce que je faisais c'est la première fois! C'est grâce à toi que... Euh... Tu as fait quoi?
Revenir en haut Aller en bas
Aiko Tsubasa
Vice Capitaine de la 5em Division
Vice Capitaine de la 5em Division
avatar

Messages : 40
Date d'inscription : 22/03/2009
Localisation : Auprès de mon capitaine

Feuille de personnage
Niveau:
100/100  (100/100)
Lettre:
Expérience:
300/300  (300/300)

MessageSujet: Re: Où sont nos capitaines ?! Fan boys and girls en action ! [Riki et Haru]   Sam 11 Avr - 23:26

Aiko ne put s'empêcher d'avoir un petit air satisfait en voyant Rikichi effrayé. Après tout il l'avait bien cherché ! Mais ils avaient un autre problème pour le moment, le savon qu'elle allait lui passer serait pour plus tard. Il semblait tout aussi inquiet par la disparition de Momo-sama qu'elle, évidemment un capitaine qui s'envole comme ça sans laisser un mot ça n'a rien de bien rassurant. Mais elle n'avait pas pensé à quelque chose...

- C’est ça le problème ! Renji-sama a aussi disparu ! J’étais venu ici pour savoir si ton capitaine savait quelque chose !

Alors qu'il poussait un long soupir de desespoir, elle se tappa le front avec la paume de sa main. Elle aurait dû s'en douter que ce taichô là serait dans le coup aussi. Hitsugaya-taichô n'aurait pas disparu sans avoir mis au courant Kuchiki-taichô, et si c'était important il l'aurait évidemment accompagné. Mais s'il n'avait pas prévenu son fidèle fukkutaichô, il devait y avoir un sérieux problème. Non, pas tellement du fait qu'il ne l'avait pas prévenu. Le fait qu'il réussisse à échapper à la surveillance de Rikichi ne serait-ce que pour une seconde était déjà un exploit, mais s'il avait réussi à ne pas attirer son attention pendant assez longtemps pour disparaitre completement... Ca ne devait pas être une simple mission sur Terre, contrairement à ce qu'Aiko esperait...

C'est alors qu'Haru-chan arriva, et qu'elle recula prudemment pour voir la jeune fille sauter dans le dos de Rikichi. Un grand sourire apparut sur son visage lorsque le jeune homme, completement destabilisé, essayait de reprendre un minimum de contenance. Pendant ce temps, elle reflechissait à ce qu'il venait de dire. Quelqu'un qui n'aurait pas disparu et qui pourrait les renseigner ? Elle sentait qu'elle connaissait une personne de ce profil, mais bizarrement elle était incapable de se rappeler de qui. Ses songes furent rapidemment interrompus lorque Haruko se mit à chercher quelque chose dans les cheveux de son vice-capitaine. D'abord calme, il ne tarda pas à s'agiter. Et malgrés son regard menaçant, Ai' eut énormément de mal à ne pas rire et mit la main devant sa bouche en laissant échapper un petit gloussement. Après tout elle ne craignait pas tellement les menaces de son senpai, même si elle le savait plus fort qu'elle en ce qui concernait les menaces elle était imbattable.

Elle laissa un instant les deux tourteraux et s'assit sur la rambarde de la passerelle pour mieux réflechir. La jeune vice-capitaine leva les yeux et regarda les nuages passer un long moment, en se demandant où pouvait bien être son taichô. Puis elle rabaissa la tête et ferma les yeux en se concentrant. Renji Kuchiki et Momo Hitsugaya... Rukia-san et Toshiro-san ne devaient aps être au courant non plus... S'ils ne voulaient pas prévenir ou inquiéter leurs vice-capitaines, ils n'auraient pas prévenu leur mari et femme non plus. Et Kureno encore moins. Par reflex cependant, elle chercha leurs reiatsus... et fut estomaquée en constatant que celui du jeune Hitsugaya avait également disparu. Une rapide vérification lui informa qu'il en allait de même pour le jeune Kaguya. Elle se mordit la lèvre inférieure, toute cette histoire prenait de plus grandes ampleurs qu'elle ne l'avait immaginer... Réflechir, réflechir, elle devait réflechir !!! Et soudain tout lui paru évident, et elle se redressa brusquement, le visage éclairé. Il n'y avait qu'une personne qui aurait pu être au courant bien sûr ! Les deux taichôs avaient toujours fait les quatre cents coups, mais ils n'étaient pas seulement un duo, plutôt un trio !! Et le troisième membre de ce trio n'était autre que Izuru Kira !! Elle vérifia rapidemment et eut un sourire satisfait en ressentant l'énergie spirituelle du capitaine. Sans plus attendre, Aiko bondit aux côtés de Rikichi et Haru et leur attrappa le bras, les menant vers la troisième division. Lorsqu'on lui demanda des explications, elle tacha de ralentir un peu le pas pour qu'ils puissent l'écouter.


- Même si Momo-sama et Kuchiki-taichô sont partis quelque part, que tout le monde l'ignore même le capitaine commandant et leurs familles, il y a une personne qui doit savoir où ils se trouvent. Kira-taichô.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rikichi
Modo/Vice Capitaine de la 16 ème Division
Modo/Vice Capitaine de la 16 ème Division
avatar

Messages : 252
Date d'inscription : 15/08/2008
Age : 26

Feuille de personnage
Niveau:
28/50  (28/50)
Lettre: C
Expérience:
0/300  (0/300)

MessageSujet: Re: Où sont nos capitaines ?! Fan boys and girls en action ! [Riki et Haru]   Jeu 16 Avr - 15:02

Sa question n’eut pas la réponse tant attendu. Haruko n’avait pas l’air de voir à qu’elle point la situation était critique, elle semblait préoccupé par autre chose, son regard fixer sur les cheveux bruns du fukutaicho. Bon, n’abandonnant pas la partie Rikichi voulu lui reposer la question d’une autre façon, mais avant qu’il ne put dire un mot, son 4ème siège adoré, lui prit le poignet pour l’obliger à s’asseoir. Surpris, il se laissa tout de même faire, et s’assit docilement sur le sol. Cela faisait bien longtemps qu’il n’essayait plus de lutter contre la logique de sa petite amie. Et ces mains… dans ces cheveux, c’était doux, agréable, mais en même temps… qu’était-elle en train de faire ? Il voulu se tourner vers elle, mais voulant absolument mener son objectif a bien, Haru’ l’en empêcha. Un soupir traversa les lèvres du fan-boy.

-Haruko ! C’est pas le moment !

Calme au début, il commença a gigoté, voulant vraiment faire comprendre a Haru que ce n’était vraiment pas le lieu et le moment de faire heu.. « ça » ! Sachant qu’ils n’étaient pas seuls, il lança un regard rageur et rempli de menace a Aiko, si celle-ci osait se moquait de lui. Bon sang.. Etait-il le seul à prendre la disparition des deux capitaines au sérieux ? Un nouveau soupir impatient s’échappa de ces lèvres alors qu’il se laissait de nouveau faire dépouiller les cheveux par sa chère et tendre. Ce qu’il était sur, c’est qui un shinigami passait par-là et osait ne serais-ce que leurs adressait un regard amusé, il allait se retrouver avec kyuuketsuki enfoncer dans les tripes. Les douces mains d’Haru-chan, se stoppèrent soudainement. Enfin !

-Tu ne m'avais pas dit que tu aimais les caresses en public cachottier héhé.

-Na.. nani ??? Mais Haru-chan…

Rien à faire, la voilà maintenant coller contre lui a le câliner de sa tête comme un petit chat. Vraiment Rikichi avait eu raison d’abandonner la dur tâche de comprendre la logique de sa chérie. Si seulement elle n’avait pas cette perte de mémoire excessif les choses seraient bien plus faciles. Normalement un sourire amuser mais tendre se serait épanoui sur ces lèvres… oui normalement, car aujourd’hui ils avaient tout un gros problème sur les bras. Sans qu’il ne s’en rendre compte les mains habiles d’Haruko étaient retourner dans sa chevelure brune, cherchant toujours ces petites bêtes n’existant seulement dans son esprit loufoque.

- Rikii, je me souviens de ce que je faisais c'est la première fois! C'est grâce à toi que... Euh... Tu as fait quoi?


Ho vraiment ? Sa s’est une première ! Un grand sourire heureux s’afficha sur les lèvres de la « victime », qui se retourna brusquement sautant presque sur la pauvre Haruko, l’étouffant presque dans un sa forte étreinte.

-C’est génial ! Mais je n’ais rien fait moi ! Tu t’en ais souvenu tout seul !

Un air presque débile sur le visage, il continuait d’étreindre son 4ème siège, relâche tout de même un peu son emprise pour ne pas la tuer d’asphyxie. Lorsqu’il vit Aiko se rapprocher, il lâcha Haru et se releva, pour lui annoncer la bonne nouvelle.

-Hey ! Aiko-san ! Haru-chan a.. waaaaah !!!


Il ne put en dire plus, qu’elle lui saisit le bras, ainsi que celui D4haruko, pour les traîner dieu seul sait ou.
Aiko-san qu’est ce que cela signifie !

- Même si Momo-sama et Kuchiki-taichô sont partis quelque part, que tout le monde l'ignore même le capitaine commandant et leurs familles, il y a une personne qui doit savoir où ils se trouvent. Kira-taichô.

Se fut au tour de Rikichi de se taper le front de la main. Mais oui !! Comment n’avait-il pas put y penser ? Un grand sourire s’afficha sur les lèvres du Vice de la 16ème assurer de retrouver enfin la trace de son capitaine.

_________________
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://world5.monstersgame.fr/?ac=vid&vid=324059744
Aiko Tsubasa
Vice Capitaine de la 5em Division
Vice Capitaine de la 5em Division
avatar

Messages : 40
Date d'inscription : 22/03/2009
Localisation : Auprès de mon capitaine

Feuille de personnage
Niveau:
100/100  (100/100)
Lettre:
Expérience:
300/300  (300/300)

MessageSujet: Re: Où sont nos capitaines ?! Fan boys and girls en action ! [Riki et Haru]   Lun 18 Mai - 20:23

suite ---> ici <---
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Où sont nos capitaines ?! Fan boys and girls en action ! [Riki et Haru]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Où sont nos capitaines ?! Fan boys and girls en action ! [Riki et Haru]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Hi les blackstones boys & girls !
» [VENDS] MSD - MNF - JID * boys & girls * outfits/hanfu/shoes
» [Jeu de cartes] Sakura - Boys and Girls
» Alice MUNRO (Canada)
» Hello Boys And Girls, Ladies and Gentlemens

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Soul Society [RP] :: Seireitei :: Zone Nord :: 5 ème division :: Bureau du capitaine-
Sauter vers: